CPI : ouverture d'un "examen préliminaire" sur le Burundi

Après avoir examiné des rapports « faisant état de meurtres, d'emprisonnements, d'actes de torture, de viols et autres formes de violence sexuelle... », la procureure Fatou Bensouda « a décidé d'entamer un examen préliminaire en ce qui concerne la situation qui prévaut au Burundi depuis avril 2015 », indique le communiqué de la Cour pénale internationale.

Rédaction
Journaliste