En Tunisie, la loi actuelle, qui s'appuie sur le droit islamique, prévoit qu'en règle générale, un homme hérite le double d'une femme du même degré de parenté. Récemment, la Commission des libertés individuelles et de l'égalité (Colibe) a suggéré dans un rapport que le patrimoine familial soit partagé par défaut de façon égale entre héritiers hommes et femmes. Un projet de loi sera bientôt discuté au Parlement pour l'égalité successorale. Mais le sujet fait toujours polémique en Tunisie. Il est l'une des mesures les plus débattues d'une série de réformes sociétales proposées. Dora Bouchoucha, membre de la Colibe, croit fermement que cette loi sera votée à l'Assemblée tunisienne.

Tunisia

Tunisie : l'égalité successorale hommes-femmes débarque au Parlement

En Tunisie, la loi actuelle, qui s'appuie sur le droit islamique, prévoit qu'en règle générale, un homme hérite le double d'une femme du même degré de parenté. Récemment, la Commission des libertés individuelles et de l'égalité (Colibe) a suggéré dans un rapport que le patrimoine familial soit partagé par défaut de façon égale entre héritiers hommes et femmes. Un projet de loi sera bientôt discuté au Parlement pour l'égalité successorale. Mais le sujet fait toujours polémique en Tunisie. Il est l'une des mesures les plus débattues d'une série de réformes sociétales proposées. Dora Bouchoucha, membre de la Colibe, croit fermement que cette loi sera votée à l'Assemblée tunisienne.

Rédaction
Journaliste