Congo : un ancien chef d'état-major défie Sassou Nguesso

Le général Jean-Marie Michel Mokoko, ancien chef d'état-major des forces armées congolaises, s'est porté candidat samedi 13 février à l'élection présidentielle du 20 mars face à Denis Sassou Nguesso.

"J'ai décidé de prendre le parti du peuple, en me portant candidat à l'élection présidentielle", a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse à Brazzaville. Agé de 69 ans, diplômé de l'école française de Saint-Cyr, le général Mokoko a dirigé en 2014 la mission de maintien de la paix de l'Union africaine en Centrafrique. Il a quitté l'an dernier son poste de conseiller présidentiel aux questions de sécurité.

Denis Sassou Nguesso a dirigé le Congo de 1979 à 1992, année où il a été battu à la présidentielle par Pascal Lissouba. Il est revenu au pouvoir cinq ans plus tard au terme d'une guerre civile et a remporté les élections présidentielles de 2002 et de 2009. Il a fait adopter en octobre par référendum à plus de 90 % une modification constitutionnelle l'autorisant à briguer un nouveau mandat. L'opposition avait boycotté la consultation.

Sassou Nguesso a été officiellement investi comme candidat fin janvier par le Parti congolais du travail.

(avec Reuters)

Rédaction
Journaliste