Le Haut Commandement militaire des FARDC ont annoncé ce vendredi 28 février l'ouverture d'une enquête judiciaire après la mort du chef des renseignements militaires le général Delphin Kayimbi. Cette enquête a pour but de déterminer les causes du décès de ce dernier.

Congo - Kinshasa

RDC : Le Haut Commandement militaire ouvre une enquête suite au décès du général Kayimbi

Le Haut Commandement militaire des FARDC ont annoncé ce vendredi 28 février l'ouverture d'une enquête judiciaire après la mort du chef des renseignements militaires le général Delphin Kayimbi. Cette enquête a pour but de  déterminer les causes du décès de ce dernier.

 

La décision sur l'ouverture de l'enquête a été prise à l’issue d'une réunion d'urgence présidée par le chef d’État-Major des FARDC, Célestin Mbala Musense intervenu le même jour du décès du général. Ainsi, dans le compte rendu lu par le Sous-chef d'Etat-major des FARDC en charge de l'administration Don de Dieu Kilumba fait savoir que toutes les dispositions seront prises pour élucider les cironstances de cette perte douloureuse perte.

« Une enquête est diligentée, les conclusions de celle-ci feront l’objet d’une communication ultérieure », a indiqué Don de Dieu Kilumba.

Pour rappel, le général Delphin Kayimbi est mort dans la matinée de ce vendredi 28 février, c’est une certitude.Certes les circonstances dans lesquelles le chef des renseignements militaires a péri dans son domicile, ne sont pas encore connues.

 

Le général Delphin Kihimbi, était proche de l’ancien président de la République Joseph Kabila. Il avait été suspendu de ses fonctions. Et faisait l’objet d’une enquête interne pour laquelle les raisons officielles n'étaient encore inconnues du public.

 

Ce qui fait que le 20 février dernier, à l’aéroport de Ndjili-Kinshasa,  la Direction générale de migration (DGM)  l'avait interpellé de ne pas sortir pourtant il s’apprêtait à décoller pour
l’Afrique du Sud.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC