Au cœur de l’écosystème depuis plus de 60 millions d'années, l'abeille est indispensable à la survie humaine. Et l'abeille…

Le miel de Mbuela Lodge, une production apicole traditionnelle

RDC : l'abeille de Mbuela Lodge, le nouvel or jaune de la province du Kongo Central

Au cœur de l’écosystème depuis plus de 60 millions d'années, l'abeille est indispensable à la survie humaine. Et l'abeille africaine résiste bien mieux que ses soeurs d'Europe. Cette butineuse est la nouvelle star des apiculteurs de Mbuela Lodge, le complexe agro-touristique du député Antoine Ghonda. Quand les apis adansonii recueillent le suc des fleurs jusqu'à la nuit tombante, c'est là, la promesse d'une production porteuse d’espoirs et de revenus importants. Zoom sur une potentialité énorme.

Sur les 20 000 espèces que compte la planète en partance depuis l'Asie, les apis mellifera choisissent l'Europe pour destination finale tandis que les apis intermissa s'établissent en Afrique du Nord, les apis adansonii survolent le golfe de Guinée et les apis scutellata l'Afrique australe.

abeille

Et ne surtout pas se fier à leur plus petite taille et à leur côté moins velues que leurs soeurs d'Europe (photo ci-dessus). L'abeille africaine est plus résistante aux maladies, peut voler dans des conditions climatiques difficiles et sa fécondité et son taux de production sont plus importants. "Cela parce qu'elles n'ont pas été mélangées, c’est parce qu’on n’a pas commencé à déstructurer l’harmonie qu’elles avaient créée depuis des millions d’années avec l’écosystème dans lequel elles sont." informe Paulo Gameira, un apiculteur portugais qui forme les apiculteurs africains depuis quelques années. 

Les lapis adansonii et Buiki, le miel biologique de Mbuela Lodge

Miel de Mbuela Lodge

En Afrique, l’apiculture a toujours été considérée comme un secteur d’investissement peu productif, c’est pour cette raison que les pratiques apicoles sont restées très séculaires. Le député Antoine Ghonda y a tout de suite perçu une manière efficace de diversifier l'offre de la production agricole à Kisantu.

Miel

C'est à la ferme de Mbuela Lodge que travaillent quelques apiculteurs traditionnels. "Nos ruches sont fabriquées de manière artisanale avec des matériaux naturels comme des troncs d’arbres, des mélanges de paille et de terre." informe Antoine Ghonda (ci-dessus, sur la photo).

60% des Africains vivent dans des zones rurales et dépendent exclusivement de l’agriculture. L’apiculture est, souvent pour eux, une activité secondaire. La vente de miel demeure locale.

mbuela lodge

"Le développement de l’apiculture et la production de miel pourraient être une voie vers l’éradication de la pauvreté des agriculteurs, en créant des emplois et en apportant un revenu complémentaire non négligeable" insiste Antoine Ghonda.

Le développement de l’apiculture et la production de miel pourraient être une voie vers l’éradication de la pauvreté des agriculteurs, en créant des emplois et en apportant un revenu complémentaire non négligeable

La Plateforme africaine d’apiculture, soutenue par l’Union africaine, a appelé dès 2014 à créer dans chaque pays des plateformes nationales pour aider au développement de la filière apicole, en particulier la production de miel, la santé des abeilles et les activités de pollinisation. Ce programme d’aide à l’apiculture souhaite développer le commerce international encore fragile.

Miel

Aujourd’hui la majorité du miel produit en Afrique est consommée sur le continent, seulement 2,74% sont exportés. La modernisation de la filière est primordiale. La technologie traditionnelle permet de produire 5 à 8 kilogrammes par ruche, alors qu’un rucher moderne peut donner jusqu’à 20 kg de miel de qualité.

Le miel en Afrique

miel ethiopie

L'Éthiopie est le premier producteur de miel sur le continent noir et figure avec quatre autres pays africains parmi les vingt premiers producteurs mondiaux.

Miel en Afrique

En clair, le miel est une affaire rentable.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction