Depuis lundi 10 août, les étudiants congolais ont repris le chemin des classes. Le président Félix Tshisekedi a fait le tour de certaines écoles de Kinshasa puis il s'est rendu à l'université de Kinshasa.

Congo - Kinshasa

RDC : Félix Tshisekedi donne le go de la reprise des cours dans les écoles et les universités

Depuis lundi 10 août, les étudiants congolais ont repris le chemin des classes. Le président Félix Tshisekedi a fait le tour de certaines écoles de Kinshasa puis il s'est rendu à l'université de Kinshasa.

Le président Félix Tshisekedi a conduit une forte délégation composée de Willy Bakonga, ministre de l'enseignement primaire, secondaire et technique. Une manière d'inspecter et de vérifier le déroulement des activités éducatives à l'occasion de la réouverture. 

Félix Tshisekedi à l'Institut de la Gombe

La visite a commencé à l'Institut de la Gombe, où le président Félix Tshisekedi a eu le privilège d'échanger et d'interagir avec les élèves. Le chef de l'Etat a remonté le morale des élèves si soucieux de cette année quasiment perdue à cause de la crise Covid-19. 

"Vous allez reprendre vos cours, c'est une année importante et cruciale. Ce  pour quoi nous avons tout fait pour que vous ne connaissiez pas de retard dans ce que vous aviez déjà entamé en septembre 2019... Nous avons privilégié les Terminales. Tout se passera bien. Ce que nous allons vous demander, c'est de faire attention au coronavirus. La levée de l'Etat d'urgence ne signifie pas que la maladie a disparu.", a dit Félix Tshisekedi.

 Profitant de sa présence, Félix Tshisekedi a rappelé l'importance du respect des gestes barrières : port obligatoire du masque, respect de la distanciation sociale et lavage des mains.

Le président Félix Tshisekedi est allé également à l'école technique et commerciale de Limete, puis à l'université de Kinshasa où il a eu à passer le même message de sensibilisation pour lutter contre la propagation du coronavirus. 

Félix à l'université de Kinshasa

Depuis le mois de mars 2020, le chef de l'Etat Félix Tshisekedi avait décrété l'État d'urgence sanitaire qui interdisait le regroupement de plus de 10 personnes. Cela a généré la fermeture des lieux publics et autres rassemblements. 

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC