Ngozi Okonjo Iweala est arrivée lundi au siège de l'Organisation mondiale du commerce, au premier jour d'un mandat historique à la tête d…

Nigeria

Nigeria : Ngozi Okonjo Iweala a pris ses quartiers à l'OMC

Ngozi Okonjo Iweala est arrivée lundi au siège de l'Organisation mondiale du commerce, au premier jour d'un mandat historique à la tête d'une institution confrontée à d'énormes défis en pleine crise économique et sanitaire mondiale.

La première femme et première Africaine à diriger l'OMC a placé la journée sous le signe de l'écoute. Une de ses premières tâches sera de nommer ses 4 nouveaux directeurs adjoints, qui l'aideront à redynamiser le mécanisme de négociation de l'organisation.

Deux fois ministre des Finances et cheffe de la diplomatie du Nigeria durant deux mois, Ngozi Okonjo Iweala remplace le Brésilien Roberto Azevedo, qui a quitté ses fonctions en août un an avant la fin de son mandat. Celle qui a travaillé pendant 25 ans à la Banque mondiale a été désignée le 15 février par les 164 pays membres de l'OMC au terme d'un long processus de sélection.

La Dr Ngozi entame son mandat au premier jour de la première réunion du Conseil général de l'OMC, l'occasion pour les membres de l'organisation de faire le point sur les négociations en cours.

À cette occasion, les délégués devraient également décider que la prochaine Conférence ministérielle qui a dû être reportée en raison de la pandémie de Covid-19 se tienne en décembre à Genève.

D'ici là, la nouvelle cheffe de l'OMC, connue pour sa forte volonté et sa détermination, aura eu le temps d'imprimer sa marque à Genève.

Si certains espèrent que son arrivée donnera un véritable coup de fouet à l'organisation, d'autres soulignent qu'elle ne pourra tout changer d'un coup de baguette magique en raison de la règle du consensus par laquelle les membres prennent leurs décisions.

Une de ses premières tâches sera de nommer ses 4 nouveaux directeurs adjoints, qui l'aideront à redynamiser le mécanisme de négociation de l'organisation.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction