Deux mois après sa démission, l’ancien Premier ministre du Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, a présidé ce week-end la rentrée politique de son parti à Ségou, dans le centre du Mali.

Mali

Mali : l'ex-Premier ministre démissionnaire Boubeye Maïga fait sa rentrée

Deux mois après sa démission, l’ancien Premier ministre du Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, a présidé ce week-end la rentrée politique de son parti à Ségou, dans le centre du Mali.

Plus d’un millier de partisans dans une salle comble, des personnalités et hommes d’affaires qui ont accepté de s’afficher avec lui... Pour son grand retour sur la scène politique, Soumeylou Boubèye Maïga a choisi l’intérieur du pays. Et l’ancien Premier ministre s’est d'abord rappelé au bon souvenir de ses nombreux adversaires, politiques et chefs religieux, qui l’ont contraint il y a deux mois à la démission. « Notre souci n’est pas de plaire à ceux qui ne nous aiment pas », a-t-il lancé sous les applaudissements.

Il a ensuite annoncé un repositionnement de son parti, l’Alliance pour la solidarité au Mali (Asma), sur l’échiquier politique local. « Nous avons décidé d’agir désormais avec d’autres partis, au premier rang desquels nos amis de l’Adema, pour constituer un bloc encore plus fort des forces démocratiques et des forces du changement », a-t-il déclaré.

L’Alliance pour la démocratie au Mali est le principal allié du parti au pouvoir au sein de la mouvance présidentielle. En clair, l’ancien chef du gouvernement malien veut créer un nouveau bloc pour deux raisons : continuer à soutenir les actions du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, mais également songer dès à présent à 2023, l’année de la prochaine présidentielle.

Ramata Diaoure
Journaliste - Correspondante au Mali