Le président togolais Faure Gnassingbé a inauguré jeudi à Lomé le premier Forum économique Togo-Union européenne (UE) visant à drainer les investissements européens vers le Togo, en présence du vice-président de la Commission européenne pour l'emploi, la croissance, l'investissement et la compétitivité Jyrki Katainen.

"Bâtir des relations économiques durables et pérennes entre le Togo et l'UE"

Le président togolais ouvre le premier Forum économique Togo-UE à Lomé

Le président togolais Faure Gnassingbé a inauguré jeudi à Lomé le premier Forum économique Togo-Union européenne (UE) visant à drainer les investissements européens vers le Togo, en présence du vice-président de la Commission européenne pour l'emploi, la croissance, l'investissement et la compétitivité Jyrki Katainen.

"Le rendez-vous de ce jour apparaît comme une heureuse réminiscence au regard de la place privilégiée que tient Lomé, notre capitale, dans la relation de coopération entre l'Europe et nos Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique", a déclaré Faure Gnassingbé dans son discours d'ouverture.

Sous le thème "Bâtir des relations économiques durables et pérennes entre le Togo et l'UE", le forum de deux jours regroupe environ 400 participants dont 300 investisseurs des 28 Etats membres de l'UE et du Togo.

Ce premier Forum économique Togo-UE est la "meilleure traduction de la convergence de vues entre la Commission européenne et le gouvernement togolais sur la nécessité de consolider nos liens, en œuvrant ensemble à promouvoir davantage l'investissement et la création d'emplois", a souligné M. Gnassingbé.

"Liés par l'histoire et unis par notre volonté commune de mettre la coopération au service de nos objectifs respectifs, nous marquons aujourd'hui, avec ce forum, une étape majeure dans cette ère de renouveau et de progrès", a ajouté le président togolais.

Dans son intervention, le vice-président de la Commission européenne a quant à lui saisi l'opportunité du forum pour réitérer l'engagement de l'UE à "soutenir" le Togo.

M. Katainen a salué les récentes réformes économiques et institutionnelles intervenues au Togo et s'est dit convaincu que le pays offre des opportunités d'investissements que devront saisir les opérateurs européens.

Quelques 150 "projets fiables et bancables" sont soumis pour financements à l'occasion de ce forum, a rappelé Kodjo Adedze, le ministre togolais du Commerce, de l'Industrie, du Développement du secteur privé et de la Promotion de la consommation locale.

Pour M. Adedze, ce forum est une "plateforme de réseautage de haut niveau" pour un partage de connaissances, d'expériences et de réussites pour le financement des projets phares du Plan national de développement (PND) du Togo, couvrant la période 2018-2022 et nécessitant un financement total de 8,3 milliards de dollars.

Au premier jour, le forum a été marqué par la signature d'un protocole d'accord entre l'Union européenne et la Banque africaine de développement (BAD) pour le financement du projet d'électrification CIZO du gouvernement togolais, le lancement de la Chambre de commerce et d'industrie UE-Togo et la signature d'un mémorandum d'accord entre la Chambre de commerce et d'industrie du Togo et ses homologues de l'Union européenne.

Rédaction
Journaliste