Le nouveau procureur général près la Cour de Cassation, Victor Mumba devrait ouvrir une enquête contre le gouverneur de la province du Kasaï Central. Telle est justement la demande de nombreux internautes congolais qui ont été frustrés après la visualisation de la vidéo du garde du corps et chef de poste de la sécurité de ce Gouverneur, qui aurait subi des tortures, des traitements inhumains et dégradants et d'autres formes graves de violences physiques de la part du Gouverneur Martin Kabuya.

Congo - Kinshasa

Kasaï Central : Kabuya dans le collimateur du nouveau procureur général près la Cour de cassation

Le nouveau procureur général près la Cour de Cassation, Victor Mumba devrait ouvrir une enquête contre le gouverneur de la province du Kasaï Central. Telle est justement la demande de nombreux internautes congolais qui ont été frustrés après la  visualisation de la vidéo du garde du corps et chef de poste de la sécurité de ce  Gouverneur, qui aurait subi des tortures, des traitements inhumains et dégradants et d'autres formes graves de violences physiques de la part du Gouverneur Martin Kabuya.

Dans une vidéo qui circule depuis dimanche 17 février 2020 dans des réseaux sociaux, Monsieur Tshibangu,  policier et chef de poste à la résidence du gouverneur du Kasaï Central, relate avec suffisamment de détails des tortures dont il a fait l'objet. A en croire ses dires, le commanditaire principal de sa torture serait le gouverneur Martin Kabuya. Ce dernier, aurait donné l'ordre de fouetter ce garde du corps.

Ainsi, cette vidéo a défrayé la chronique sur la toile et a également  suscité la colère des internautes. Dans l'ensemble ces personnes demandent à la justice de faire son travail. Car, les actes de torture sont réprimés par le droit positif congolais  et les victimes sont indemnisées conformément à la loi. Et la loi punit le coupable.

Garde

Eu égard à ce qui précède, en vertu du principe de privilège de juridiction le gouverneur du Kasaï Central n'est justiciable que devant la Cour de Cassation. Cette juridiction est la seule à  prouver la culpabilité de l'accusé. Car, le gouverneur jouit de la présomption d'innocence. Dossier à suivre.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC