L'administration Joe Biden hausse le ton contre l'Ethiopie et appelle au retrait des troupes érythréennes au Tigré.

États-Unis

Joe Biden appelle au retrait des troupes érythréennes au Tigré

L'administration Joe Biden hausse le ton contre l'Ethiopie et appelle au retrait des troupes érythréennes au Tigré.

De son côté, le gouvernement éthiopien a réfuté la présence de troupes de l’Érythrée voisine à ses côtés dans le conflit, malgré les forts soupçons de la communauté internationale et d'organisations humanitaires.

"L'Ethiopie n'a jamais invité les pays voisins, ni aucun autre, à prendre part à ce conflit", selon le porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères, Dina Mufti.

En plus de l’Érythrée, Addis-Abeba, est également accusé d'utiliser des soldats somaliens, Mogadiscio dément vigoureusement et assure qu'aucun soldat somalien n'a combattu au Tigré.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed avait proclamé fin novembre la fin du conflit au Tigré, lorsque l'armée fédérale a pris la capitale régionale Mekele.

Mais certains dirigeants du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), parti qui dirigeait la région, ont fui et promis de poursuivre la lutte contre Addis-Abeba.

Rédaction
Journaliste