Le Ghana est confronté à une impasse post-électorale au Parlement. …

Ghana

Ghana : un nouveau Parlement, divisé

Le Ghana est confronté à une impasse post-électorale au Parlement.

Alors que le président Nana Akufo-Addo a prêté serment et entame son second mandat, le nouveau Parlement du Ghana affiche une composition divisée entre les deux principaux partis.

Les législateurs du Nouveau parti patriotique du président ghanéen disposeront de 137 sièges parlementaires, contre 136 pour le Congrès national démocratique, le parti d'opposition.

Une division qui risque de créer une impasse avec des questions clés à l'ordre du jour, notamment la manière de redresser une économie durement touchée par la pandémie de coronavirus.

Un seul indépendant occupe le siège restant, et il a déclaré qu'il voterait avec le NPP au pouvoir.

"De manière réaliste, il pourrait s'agir d'une majorité de trois ou quatre au mieux, ce qui signifie que si quelqu'un est malade ou en voyage, alors tout vote devient très serré", a déclaré M. Annan.

Gravement touché par la pandémie de Covid-19, ce pays d'Afrique de l'Ouest de 30 millions d'habitants devrait voir sa croissance économique chuter cette année à son plus bas niveau depuis trois décennies, à 0,9 % selon le Fonds monétaire international, contre 6,5 % en 2019.

Le gouvernement doit également faire face à la tâche urgente de contenir l'augmentation de la dette, qui a dépassé 70 % du PIB en septembre.

Rédaction
Journaliste