Il s’agit des personnes arrivées de Douala au Cameroun. En trois jours, le Gabon souhaite rapatrier 179 personnes bloquées en Afrique…

Gabon

Covid-19 : la première phase du rapatriement des Gabonais bloqués à l’étranger

Il s’agit des personnes arrivées de Douala au Cameroun. En trois jours, le Gabon souhaite rapatrier 179 personnes bloquées en Afrique centrale et en Côte d’Ivoire. L’inquiétude demeure puisque le programme complet des rapatriements n’a pas été communiqué.

C’est à l’aéroport Léon Mba que les premiers rapatriés venus du Cameroun sont arrivés. Dès qu’ils sont descendus de l’avion, les 20 passagers ont été immédiatement conduits à l’infirmerie de l’aéroport où ils ont passé. Ils sont ensuite sortis de l’aérogare sous bonne escorte policière où un grand bus les attendait pour les conduire en quarantaine dans un hôtel.

Ce nouveau confinement les a rendus, un peu tristes et moins bavards. « Ce qui m’a embêtée, c’est l’absence de mes enfants à côté de moi, parce que j’étais vraiment isolée, j’étais dans ma belle-famille. Je pensais à mes enfants, mes petits-enfants. J’y suis restée trois mois. J’étais partie pour un deuil. Je devais rentrer au bout de deux semaines et je suis restée bloquée là-bas. Nous sommes dans les premiers qu’on est venu chercher à Douala. Je remercie grandement l’éternel parce que je suis rentrée chez moi », témoigne une femme.

À ses côtés, une autre voyageuse confie : « On a été trop embêtés là-bas. On n’avait pas prévu toutes ces choses-là. Au niveau financier, c’était difficile, on était obligés de quémander un peu partout pour pouvoir survivre. Dieu merci, aujourd’hui nous sommes de retour. »

Le gouvernement a annoncé qu’il se donne dix jours pour rapatrier ses 1 200 compatriotes bloqués dans 23 pays. Ce dossier était devenu une patate chaude pour le gouvernement accusé par la société civile d’avoir oublié, abandonné ses citoyens en difficulté à l’étranger.

Rédaction
Journaliste