Royaume Uni : gel des avoirs de Teodoro Nguema Obiang Mangue et interdiction de séjour

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi imposer des sanctions contre cinq personnes - dont le vice-président de la république de Guinée équatoriale - impliquées dans des faits graves de corruption. Ces sanctions, qui prévoient un gel des avoirs et des interdictions d'entrée au Royaume-Uni, ont été prises dans le cadre d'un régime de sanctions anticorruption qui avait déjà permis de punir en avril 22 individus de six pays différents, dont la Russie. "Les mesures que nous avons prises aujourd'hui ciblent des individus qui se sont enrichis aux dépens de leurs citoyens", a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, dans un communiqué.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction