RDC : procès Vital Kamerhe, la cour d'appel a rejetté la demande de mise en liberté provisoire de l'accusé

La demande de mise en liberté provisoire introduite par le directeur de cabinet du chef de l'État Vital Kamerhe a été une fois de plus rejetée. Cette fois-ci c'est la cour d'appel de Kinshasa Gombe qui s'est prononcé ainsi ce lundi 27 juillet. Toutefois les avocats de Vital Kamerhe sont déterminés à saisir la cour de cassation. 

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC