RDC : les quatre leaders de Lamuka s'opposent à la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI

Le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, accusé d'avoir agressé sexuellement une collégienne de 14 ans en 2013, a été relaxé mercredi par la cour d'appel de Paris. L'artiste, lauréat de Victoires de la musique et d'un César, avait été condamné en première instance en décembre 2018 à 4 mois de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende.

Rédaction
Journaliste