Nigeria: après un «mardi sanglant», les violences se poursuivent à Lagos

Le Nigeria se réveille sous le choc, au lendemain d’un « mardi noir », d'« un mardi sanglant », comme titrent les journaux, marqué par une éruption de violence à travers tout le pays et particulièrement dans la mégalopole de Lagos. Dans cette grande ville, les forces de sécurité ont brutalement dispersé les jeunes qui manifestaient contre les violences policières, faisant plusieurs morts selon Amnesty International. 

Rédaction
Journaliste