«Le Soudan doit absolument régler son problème de dette pour freiner l'inflation galopante»

Le président français Emmanuel Macron accueille aujourd'hui à Paris le général Abdel Fattah Al-Burhan, le président du Conseil souverain du Soudan et le Premier ministre Abdallah Hamdock, à l’occasion de la Conférence internationale d’appui à la transition soudanaise. Des représentants de la Banque mondiale et du FMI sont également attendus. Il s'agit d'attirer les investisseurs et de contribuer à effacer la dette extérieure de ce pays naguère au ban de la communauté internationale. Un appui dont le Soudan a le plus grand besoin, comme l'explique Raphaëlle Chevrillon-Guibert, Chercheure à l'IRD, l'Institut de recherche et de développement, et chercheure associée au Centre de recherche du CNRS à Khartoum. 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction