La Côte d’Ivoire au Fipadoc : «Aya est la première héroïne avikam du cinéma»

Lahou-Kpanda, une petite presqu’île en train d’être engloutie par la mer et une fille de 14 ans qui vit la disparition de son paradis au large de la Côte d’Ivoire se trouvent au cœur du film du réalisateur Simon Coulibaly Gillard. Présenté au Festival international du documentaire (Fipadoc) à Biarritz, « Aya » est à la fois un portrait des dangers du changement climatique et d’une fille en train de devenir adulte. 

Rédaction
Journaliste