Éthiopie: le Premier ministre livre sa version des faits après les dernières violences

Dans un long communiqué en anglais, publié mercredi soir, le bureau du Premier ministre Abiy Ahmed a fourni sa version des faits après les violences de la semaine dernière, qui ont fait plus de 200 morts. Il a affirmé que justice serait rendue après l'assassinat « inquiétant et tragique » du chanteur Hachalu Hundessa qui a déclenché la colère de la jeunesse oromo. Et il a notamment suggéré que les opposants arrêtés, dont son célèbre rival Jawar Mohammed, pourraient être liés à son assassinat.

Rédaction
Journaliste