Cannes : "Papicha", Mounia Meddour fait défiler la liberté en Algérie

Comment se freiner son chemin vers la liberté ? Dans "Papicha", la réalisatrice algérienne Mounia Meddour le montre de façon magistrale. En sélection officielle du Festival de Cannes, elle nous emporte sur une énorme vague cinématographique dans l’Algérie des années 1990. Inspiré de faits réels, le film raconte la rage d’une jeune fille algéroise face aux intimidations des islamistes. Avec ses tissus et ses épingles, elle défend son rêve de devenir créatrice de mode et donc de son propre monde face aux voiles imposés par la terreur.

Rédaction
Journaliste