Cameroun : les avocats français de Maurice Kamto dénoncent un «acharnement»

Cela fait près de sept mois que l'opposant camerounais est emprisonné. Depuis, la justice militaire camerounaise l'a reconnu coupable « d’hostilité envers la patrie ». Sa peine n'a pas encore été prononcée, mais le 11 juillet, le juge d'instruction du tribunal militaire de Yaoundé a annoncé le renvoi de Maurice Kamto devant cette juridiction. En d'autres termes, l'opposant sera bien jugé par la justice militaire du Cameroun, et non la justice civile.

Rédaction
Journaliste