Burkina: le parti de Kaboré réclame sa libération et le retour à l'ordre constitutionnel

Réuni ce mercredi 26 janvier à Ouagadougou, le bureau politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dénonce une remise en cause complète de toutes les dispositions institutionnelles de la République et de la démocratie farouchement acquises. Le parti lance un appel à tous ses militants et sympathisants, à tous les démocrates, pour la recherche d’une solution à la situation que traverse le Burkina Faso.

Rédaction
Journaliste