Bangladesh : premier mort du coronavirus dans les camps de réfugiés Rohingyas

Le nouveau coronavirus a fait un premier mort dans les camps de réfugiés du Bangladesh, où près d'un million de Rohingyas vivent dans la promiscuité et une pauvreté extrême, ont annoncé ce mardi 2 juin les autorités sanitaires locales. La victime est un réfugié Rohingya de 71 ans qui vivait à Kutupalong, le plus grand camp de réfugiés de la planète. «Il est mort le 31 mai. Mais nous avons eu seulement la nuit dernière la confirmation qu'il est mort du Covid-19», a déclaré Toha Bhuiyan, un responsable sanitaire du district de Cox's Bazar, où sont situés les camps rohingyas. Au moins 29 Rohingyas ont été testés positifs au nouveau coronavirus à ce jour au Bangladesh.

Rédaction
Journaliste