Assassinat des experts de l'ONU en RDC : trois ans de procédure chaotique

C’était il y a trois ans jour pour jour, le début de l’un des procès les plus chaotiques de la République démocratique du Congo. Le procès des assassins présumés des experts onusiens Michael Sharp et Zaida Catalan. Le 5 juin 2017, trois mois après leur assassinat, une procédure a été lancé devant le tribunal de garnison de Kananga avec 14 prévenus, puis devant la cour militaire de l’ex-Kasaï occidental avec 40 personnes poursuivies. Un procès très critiqué dès le départ et qui, trois ans après et malgré la désignation d’une équipe d’experts et d’un procureur par l’ONU, menace toujours de s’enliser. 

 

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC