« La condamnation de Sébastien Ajavon doit être annulée », estime l'avocat de Sébastien Ajavon dans une lettre ouverte à Patrice Talon. Il estime que son client, Sébastien Ajavon, arrivé troisième lors de la dernière présidentielle en 2016 avec 23% des voix, est la cible d'une cabale politico-judiciaire après sa condamnation à 20 ans de prison en octobre 2018 pour l'empêcher de se présenter à la présidentielle prévue en avril 2021. Il dénonce également les atteintes à la liberté et à la démocratie dans le pays.

Bénin

Affaire Ajavon : Me Antoine Vey appelle Patrice Talon à "annuler" sa condamnation

« La condamnation de Sébastien Ajavon doit être annulée », estime l'avocat de Sébastien Ajavon dans une lettre ouverte à Patrice Talon. Il estime que son client, Sébastien Ajavon, arrivé troisième lors de la dernière présidentielle en 2016 avec 23% des voix, est la cible d'une cabale politico-judiciaire après sa condamnation à 20 ans de prison en octobre 2018 pour l'empêcher de se présenter à la présidentielle prévue en avril 2021. Il dénonce également les atteintes à la liberté et à la démocratie dans le pays.

« La condamnation de Sébastien Ajavon doit être annulée », estime l'avocat de Sébastien Ajavon dans une lettre ouverte à Patrice Talon. Il estime que son client, Sébastien Ajavon, arrivé troisième lors de la dernière présidentielle en 2016 avec 23% des voix, est la cible d'une cabale politico-judiciaire après sa condamnation à 20 ans de prison en octobre 2018 pour l'empêcher de se présenter à la présidentielle prévue en avril 2021. Il dénonce également les atteintes à la liberté et à la démocratie dans le pays.

En novembre 2019, l'État du Bénin a été condamné par la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) à payer à Sébastien Ajavon 60 millions d'euros au titre des préjudices économiques et moraux causés à l'homme d'affaires et opposant politique.

Rédaction
Journaliste