Côte d’Ivoire : après les violences à Daoukro, les parties appellent au calme

En Côte d’Ivoire les autorités ont donné un bilan des violences qui ont touché le pays depuis le début de la semaine. La police parle de trois morts, plusieurs blessés et des dégâts importants. 58 personnes ont été arrêtées dont 45 à Abidjan. À Bonoua, à l’est de la capitale économique, les sièges de la police et de la gendarmerie ont été incendiés. Les affrontements ont également touché Daoukro, dans le centre du pays, où les autorités essaient tant bien que mal de contenir la situation.

Rédaction
Journaliste