En République démocratique du Congo (RDC), l'Association congolaise pour l'accès à la justice (Acaj) réclame un audit du gouvernement sortant auprès du Premier ministre et du secrétariat général du gouvernement sur des cas de détournements de fonds par des élus.

Congo - Kinshasa

Soupçon de corruption en RDC : l'association congolaise pour l'accès à la justice exige un audit

En République démocratique du Congo (RDC), l'Association congolaise pour l'accès à la justice (Acaj) réclame un audit du gouvernement sortant auprès du Premier ministre et du secrétariat général du gouvernement sur des cas de détournements de fonds par des élus.

En République démocratique du Congo (RDC), l'avocat Georges Kapiamba dénonce des détournements de fonds public, des actes de corruption et d'enrichissement illicite.

Joint par 54 ETATS, Maître Georges Kapiamba affirme avoir obtenu des informations, qui établissent que plusieurs anciens membres du gouvernement démissionnaires continuent à percevoir leurs émoluments, comme s’ils étaient encore en fonction et qu’ils viennent chacun de recevoir une nouvelle voiture, achetée par le même gouvernement.

« Il s’agit là d’actes de détournement de fonds public, nous affirme-t-il. Voilà pourquoi nous insistons pour qu’il y ait préalablement un audit et que des responsabilités soient établies pour des actes répréhensibles qui seraient commis par X et Y. On peut lier l’acte à la promesse que le président Félix Antoine Tshisekedi a plusieurs fois réitérée. À savoir que son gouvernement se mettra à lutter contre tous les actes de corruption, de détournement et d’enrichissement illicite ».

Ibrahima Gueye
Journaliste