Après onze mois de contestation des résultats de l'élection présidentielle rendant Félix Tshisekedi président de la République Démocratique du Congo, son challenger malheureux Martin Fayulu propose de tenir un dialogue politique : le "Haut conseil national des réformes institutionnelles", (HCNRI) . Explications.

Congo - Kinshasa

RDC : le candidat malheureux à la présidentielle 2018, Martin fayulu plaide pour un dialogue politique

Après onze mois de contestation des résultats de l'élection présidentielle rendant Félix Tshisekedi président de la République Démocratique du Congo, son challenger malheureux Martin Fayulu propose de tenir un dialogue politique : le "Haut conseil national des réformes institutionnelles", (HCNRI). Explications.

Le HCNRI constituerait un cadre de concertation qui réunirait les délégués de trois grandes plateformes politiques en RDC : le Front commun pour le Congo (FCC) appartenant à Joseph Kabila l'ancien chef de l'Etat ; le Cap pour le changement (Cach) de l'actuel président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et Lamuka.

En proposant la tenue du HCNRI, l'opposant congolais Martin Fayulu met en évidence sa volonté de coopérer avec la coalition FCC-CACH. Pourtant, il s'était radicalisé face à l'appel fait par Félix Tshisekedi qui dans son discours d'investiture du 24 Janvier s'était dit prêt à l'associer à la gestion des affaires du pays.

A en croire, Martin Fayulu, promoteur de cette thèse, le Haut conseil national des réformes institutionnelles viserait à mettre sur pied un plan d’urgence en vue de sortir le pays de la crise postélectorale et à réformer la Ceni.

Réagissant aux propos de Martin Fayulu, le secretaire général du parti de Félix Tshisekedi (UDPS), Augustin Kabuya estime que l'heure des discussions sur les élections de 2018 est révolue.

La réaction d'Augustin KABUYA, Secrétaire Général de l'UDPS

Plutôt que de recourir aux raccourcis démodés de demande de dialogue politique, notre frère Martin Fayulu devrait s'investir dans la réalisation de ses tâches parlementaires susceptibles de juguler la crise socio-économique dont il se targue à dénoncer dans les pays étrangers, car, la vérité des urnes tant recherchée s'appelle Félix Tshisekedi

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC