L’ex-président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, a fait son retour sur la scène publique, en siégeant mardi au Sénat à l’occasion de la rentrée parlementaire, sur fond de tensions au sein de la coalition au pouvoir. Peu avant 11h30, M. Kabila, 49 ans, a fait son entrée dans la salle des séances.

La chambre haute du parlement affiche complet avec ses 109 sénateurs

RDC : l’ex-président Kabila a siégé au Sénat

L’ex-président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, a fait son retour sur la scène publique, en siégeant mardi au Sénat à l’occasion de la rentrée parlementaire, sur fond de tensions au sein de la coalition au pouvoir. Peu avant 11h30, M. Kabila, 49 ans, a fait son entrée dans la salle des séances.

Kabila

C’est la première fois que l’ex-chef de l’Etat honore son mandat de « sénateur à vie », que la Constitution accorde aux anciens présidents de la République qui ont été élus.

Il s’agit de l’une de ses toutes premières apparitions publiques depuis qu’il a transmis le pouvoir à son successeur Félix Tshisekedi le 24 janvier 2019, après près de 18 ans à la tête du plus grand pays d’Afrique sub-saharienne.

Kabila est resté en coulisse une figure centrale et influente de la vie politique congolaise.

Il est le chef – l' »autorité morale » comme disent les Congolais – de la plate-forme politique Front commun pour le Congo (FCC), largement majoritaire au Parlement et parmi les 65 membres du gouvernement.

Le FCC gouverne en coalition avec Félix Tshisekedi, proclamé vainqueur de l’élection de décembre 2018.

Les relations n’ont cessé de se dégrader au sein de la coalition au cours des derniers mois entre les proches de MM. Kabila et Tshisekedi.

Enoch David Aluta
Journaliste