En Centrafrique, le président sortant Faustin-Archange Touadéra a été réélu ce lundi 4 janvier dès le premier tour avec 53,92% des voix,…

République centrafricaine

Présidentielle en Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra réélu dès le premier tour

En Centrafrique, le président sortant Faustin-Archange Touadéra a été réélu ce lundi 4 janvier dès le premier tour avec 53,92% des voix, selon les résultats provisoires globaux de l'ANE. Il devance Anicet-Georges Dologuélé qui totalise 21,01% des suffrages, et Martin Ziguele en troisième position à 7,46%.

Faustin-Archange Touadéra est annoncé vainqueur de la présidentielle au premier tour par l'ANE, l'autorité nationale en charge des élections en Centrafrique. Selon les résultats provisoires qui doivent encore être validés par la Cour constitutionnelle, le président sortant a été réélu loin devant Anicet-Georges Dologuélé et Martin Ziguele. Tous les autres candidats recueillent moins de 2% des suffrages.

Concert de klaxons et chants dans le camp Touadéra

Les centaines de supporters présents devant le siège de Faustin-Archange Touadéra ont écouté l'annonce des résultats retransmise en direct par de grands haut-parleurs dans un silence tendu. À l'annonce de sa victoire, ils ont exulté et chanté dans un concert de klaxons, raconte notre correspondante à Bangui, Charlotte Cosset.

Des chanteurs étaient présents pour préparer l'ambiance depuis plusieurs heures. L'hymne de campagne «Touadéra doit rester » a été entonné et de grandes banderoles à l'effigie du président sont affichés devant le siège de campagne.

En attente du résultat des législatives

L’ANE, l'Autorité en charge des élections avance un chiffre de 76,31 % de participation. Mais ce pourcentage est uniquement calculé sur la base de 910 000 électeurs inscrits, soit la moitié environ des 1,8 million d’électeurs inscrits sur les listes électorales. Concernant les élections législatives, l’attente se poursuit encore. L’Autorité en charge des élections doit se réunir à ce sujet et promet une annonce plus tard dans la soirée.

L’annonce des résultats était prévue pour 16h, mais elle a finalement eu lieu plus tard car, la plénière des commissaires de l’ANE chargé de valider les résultats ne s’étaient pas encore réunie, explique notre envoyée spéciale à Bangui, Florence Morice. Ce retard était lié à l’arrivée en tout début d’après-midi d’un dernier lot de résultats en provenance de Baoro à environ 30 km de Bouar, où la fin du vote avait été très perturbée.

Les élections se sont tenues dans un contexte marqué par l'insécurité dans une partie du pays, suite à la naissance d'une nouvelle coalition de rebelles avant le scrutin.

 

Rédaction
Journaliste