Un énième massacre dans le territoire d'Irumu sous le regard impuissant du gouvernement de la RDC.

Nord-Est de la RDC : Beni et Ituri, sempiternelle théâtre macabre

Massacre à l'Est de la RDC : 40 personnes tuées en 24 heures dans la province de l'Ituri

Un énième massacre dans le territoire d'Irumu sous le regard impuissant du gouvernement de la RDC.

D'après le Président de la société de Banyali-Tchabi Raphael Lingisa, 40 morts ont été enregistré dans la nuit de mardi à mercredi dernier, à Mbelu et ses environs.

Le 6 septembre, il s'agissait d'une attaque où les rebelles Ougandais ADF avaient tués 10 personnes. Le 9 septembre, des attaques se produisent dans les villages de Paipayi, Papipa et de Mbelu, où 20 personnes ont été tué.

Le 9 septembre, les rebelles Ougandais ADF kidnappent 10 personnes dans le groupement de Bondoli et  tuent le chef du village. Au total, 40 personnes sont tuées et 15 personnes autres enlevés. Un bilan macabre dressé par le président de la société civile de la chefferie, Banyali Chabi.

Beni et ituri constituent le théâtre de tuéries. Le gouvernement congolais doit résoudre cette situation de manière urgente. Malheureusement, les politiques semblent privilégier leurs propres agendas. Combien de morts faudrat-il encore pour que le gouvernement se réveille ?

Enoch David Aluta
Journaliste