Au Mali, une nouvelle attaque a été signalée dans le centre du pays. Des chasseurs s'en sont pris, dimanche 30 juin, aux villages peuls de Bidi et Saran, de la commune Ouenkoro dans le cercle de Bankass. C'est à quelques kilomètres seulement de la frontière avec le Burkina Faso. Le bilan est de 23 morts, dont des femmes et des enfants, selon le maire de la commune d’Ouenkoro. L'attaque a démarré vers 14h, mais, malgré l'alerte, les forces armées maliennes sont arrivées tard, et avec, une nouvelle fois, des moyens limités.

Mali

Mali : une nouvelle attaque vise des villages peuls dans le centre

Au Mali, une nouvelle attaque a été signalée dans le centre du pays. Des chasseurs s'en sont pris, dimanche 30 juin, aux villages peuls de Bidi et Saran, de la commune Ouenkoro dans le cercle de Bankass. C'est à quelques kilomètres seulement de la frontière avec le Burkina Faso. Le bilan est de 23 morts, dont des femmes et des enfants, selon le maire de la commune d’Ouenkoro. L'attaque a démarré vers 14h, mais, malgré l'alerte, les forces armées maliennes sont arrivées tard, et avec, une nouvelle fois, des moyens limités.

C’est quand même étonnant parce que nous avons alerté l’armée, l’armée nous a promis de nous envoyer des hélicoptères de combat. Et effectivement, l’hélicoptère a sillonné autour de Saran au même moment où les chasseurs quittaient le village, mais l’armée qu’ils ont envoyée sur le terrain, c’est deux véhicules. Les militaires qui étaient sur le terrain disent qu’ils n’ont pas un nombre important pour faire face aux assaillants dixit Cheikh Harouna Sankaré, le maire d’Ouenkoro au micro de nos confrères de RFI.

https://youtu.be/2iDRX9wx8Rw

 

Rédaction
Journaliste