Le président sud-africain et président de l'Union africaine (UA) Cyril Ramaphosa a appelé lundi à aider le continent africain à combattre…

Éthiopie

Le président de l'UA appelle à aider les pays en développement à lutter contre le COVID-19

Le président sud-africain et président de l'Union africaine (UA) Cyril Ramaphosa a appelé lundi à aider le continent africain à combattre la pandémie de COVID-19, lors de son discours à la 73e session de l'Assemblée mondiale de la santé (AMS) par visioconférence.

"L'Afrique est extrêmement vulnérable aux ravages de ce virus et a besoin de tout le soutien et l'assistance nécessaires, y compris des ressources indispensables, afin de renforcer sa réponse et de désamorcer les répercussions économiques et sociales potentiellement dévastatrices", a-t-il affirmé.

"L'Union africaine a appelé à ce que les pays en voie de développement soient aidés dans leurs efforts pour lutter contre la pandémie et reconstruire leurs économies", a indiqué M. Ramaphosa, ajoutant que "cette assistance doit inclure un allègement de la dette, davantage d'allocations de droits de tirage spéciaux auprès des institutions financières internationales, ainsi que l'apport de mesures de relance globales et solides".

Il a invité la communauté internationale à travailler ensemble pour combattre la pandémie.

"Pour repousser les frontières de la pandémie, nous devons aussi approfondir la collaboration internationale autour de la recherche et du développement et multiplier les investissements dans les technologies médicales essentielles, les diagnostics, les traitements et les vaccins contre le COVID-19", a-t-il poursuivi.

M. Ramaphosa a salué l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour avoir guidé et soutenu les gouvernements africains dans la détection rapide de la pandémie sur le continent, dans la formation des professionnels de santé et dans le renforcement de la surveillance dans les communautés.

Selon lui, l'Afrique soutient l'appel de l'OMS à développer et produire des vaccins et traitements et à assurer leur distribution rapide et équitable dans le monde.

Cette 73e session de l'AMS devait porter sur les questions de politique majeures et le programme de travail de l'OMS.

Rédaction
Journaliste