Le président tunisien Béji Caïd Essebsi ne voudrait pas que les mouvements sociaux empêchent l’exploitation des sites de production. Aussi…

Tunisie : l'armée va protéger les sites de production mais le pays est inquiet

ECONOMIE

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi ne voudrait pas que les mouvements sociaux empêchent l’exploitation des sites de production. Aussi a-t-il décidé de déployer dorénavant l’armée nationale pour les protéger. Ce sera la première fois que la Tunisie déploie des militaires dans les installations industrielles essentielles, selon le gouvernement, à la bonne marche du pays.

Et le président de la République est le premier à reconnaître qu’il s’agit d’une décision grave dans un État de droit où la liberté de manifester est garantie. 

"Mais les manifestants ne doivent pas arrêter la production, a prévenu Béji Caïd Essebsi. On a quoi ? On a le phosphate, un peu de gaz et le pétrole et le tourisme. On a l’agriculture, on a l’huile d’olive et les dattes." 

Le gouvernement d’union en Tunisie conduit par Youssef Chahed est confronté à une grogne sociale croissance. Et les manifestants n’hésitent pas à bloquer certains sites de production. Une situation qui risque de compromettre l’objectif du gouvernement de relancer la croissance cette année après une année 2016 où la Tunisie n’avait pas pu faire mieux que d’afficher un taux de 1 %.

Mohamed Gontara
Journaliste - Correspondant en Tunisie