La Maison Blanche a annoncé une rencontre ce vendredi entre le président américain Donald Trump et Fayez Al-Sarraj, le Premier ministre du…

Trump rencontre ce vendredi le Premier ministre libyen

Rencontre Trump-Sarraj : un pied de nez à Haftar

La Maison Blanche a annoncé une rencontre ce vendredi entre le président américain Donald Trump et Fayez Al-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale.

Une rencontre qui intervient dans un climat de vive tension entre la Libye et le reste de l’Afrique, alimenté par des accusations de trafic d‘êtres humains dont la nation nord-africaine serait le siège. Mais vendredi, pas une ligne sur ce sujet ne sera abordée.

Selon le programme annoncé par les services de communication de la présidence américaine, il s’agit plutôt pour les Etats-Unis de réaffirmer leur soutien au gouvernement d’union nationale de la Libye, en perte d’autorité et de reconnaissance sur le territoire libyen.

C’est également un pied de nez et une démonstration de force à l’autre homme fort de la Libye, le maréchal Haftar. Ce dernier bénéficie en effet de l’appui de la Russie, de l’Egypte, mais aussi de puissances du Golfe comme les Émirats arabes unis.

Une lutte de pouvoir entre les gouvernements rivaux de la Libye envenime tous les efforts de reconstruction du pays, tombé dans le chaos après la révolution de 2011 qui emporta le guide Mouammar Kadhafi.

À l’Ouest, siège le gouvernement d’union nationale qui tente d’imposer son autorité avec l’appui de la communauté internationale. Une quête freinée par l’autre force en présence, le maréchal Haftar. Basé dans l’Est du pays, cet ancien cacique du régime Kadhafi dénie toute légitimité au gouvernement de l’Ouest et dicte sa loi.

Cette absence de pouvoir central a fait de la Libye un carrefour et une zone de transit pour les trafics en tout genre.

chirelle Amozig
Journaliste