Moins d’un médecin pour 5 000 habitants en Afrique subsaharienne. Cette statistique alarmante fait partie des conclusions de l’enquête…

Actualité

L'Afrique subsaharienne ? Un désert médical

Moins d’un médecin pour 5 000 habitants en Afrique subsaharienne. Cette statistique alarmante fait partie des conclusions de l’enquête menée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Global health Workforce Alliance Secretariat. Elle cache aussi de nombreuses disparités entre les pays.

0,19 médecin pour 1 000 habitants. Ce chiffre fait de l’Afrique subsaharienne la région la plus déshéritée dans le secteur médical. En comparaison, il y a 40 fois plus de médecins au Qatar ou 26 fois plus en Espagne. Selon l’Institut d’étude des écoles médicales d’Afrique subsaharienne, ce désert médical s’explique par le nombre très faible d’école de médecine en Afrique. Le continent en compte 170, mais 20 pays n’en ont qu’une seule et six pays aucune. De plus, une part non négligeable des diplômés de ces écoles décident de quitter l’Afrique pour exercer ailleurs, où les salaires et les perspectives de carrière sont plus élevés.

Les disparités entre les pays d’Afrique subsaharienne sont aussi très fortes. Au Mozambique, on compte un médecin pour 25 000 habitants, contre 1 médecin pour 1 290 Sud-Africains. A noter aussi de fortes disparités à l’intérieur même des pays. Le rapport pointe aussi le manque de matériel de pointe ou inadapté aux situations, compliquant encore l’offre de soins sur le continent.

Rédaction
Journaliste