Le président de la République et le chef du gouvernement déterminés à sortir de la crise

Célébration du 7 ème anniversaire de la révolution tunisienne

Le chef de l’Etat  a promis que l’année 2018 sera réservée exclusivement aux jeunes en soulignant qu’ils représentent une grande partie des chômeurs.   

Alors que le chef de l’Etat, Mohamed Béji Caïd Essebsi, rappelait, le 14 janvier 2018, en inaugurant un projet pilote destiné aux jeunes, à la cité Ettadhamen, un quartier défavorisé des environs de Tunis, le bien-fondé des mesures sociales décidées la veille en faveur des familles nécessiteuses et les personnes sans emploi, les représentants de mouvements de l’opposition scandaient sur l’Avenue Habib Bourguiba, artère principale de la capitale du pays, des slogans contre la vie chère et la Loi des finances 2018, jugée fiscalement  "avide".

Ce qui en dirait long sur la ténacité des opposants à la politique prônée par le gouvernement dirigée par Youssef Chahed qui n’est pas, malgré les mesures prises la veille du 14 janvier 2018, 7 ème anniversaire de la révolution tunisienne, encore à l'abri de la contestation qui s’est faite jour depuis le début de l’année en cours.

Des jeunes ont fait du grabuge

La nuit de dimanche à lundi (entre le 14 et le 15 janvier 2018) a été marquée, si l’on croit des médias tunisiens,  par des actes de violences dans deux quartiers des environs de Tunis (à la cité Ettadhamen et au Kram) et à Kasserine, dans le centre du pays. Où des jeunes ont fait du grabuge.

Des actes somme toute isolés comparés à ceux qui se sont déroulés entre le 8 et le 12 janvier 2018. Reste que tout le monde sait que les contestations, quelles soient violentes ou pacifiques, risquent de reprendre.

Pour l’heure le gouvernement semble vouloir à aller de l’avant pour dépasser la crise. Youssef Chahed est déterminé à agir sur les circuits de distribution, responsable pour beaucoup dans le renchérissement des denrées alimentaires.

Le taux de chômage est de 15%

Comme le chef de l’Etat a promis que l’année 2018 sera réservée exclusivement aux jeunes, soulignant qu’ils représentent une grande partie des chômeurs. Youssef Chahed a dévoilé, le dimanche 14 janvier 2018, les axes d’un plan pour l’emploi, dans une rencontre avec des jeunes diplômés du supérieur. 

La partie sera difficile à mener sur ce terrain : officiellement le taux de chômage est de 15% (près de 620 000 personnes dont près de 33% sont des diplômés de l’université : 270 000). 

Mohamed Gontara
Journaliste - Correspondant en Tunisie et dans le reste du Maghreb