Herman Mashaba, l’enfant du township lutte contre l'immigration clandestine

Johannesburg prône l'expulsion et la poursuite judiciaire des migrants illégaux

Herman Mashaba, l’enfant du township lutte contre l'immigration clandestine

Des mesures strictes et radicales contre les immigrants illégaux, tel est la nouvelle ligne de conduite du maire de Johannesburg. Herman Mashaba a déclaré au média sud-africain Eyewitness News qu’il comptait faire expulser les migrants illégaux de sa commune, puis les traduire en justice.

L’immigration clandestine a pris des proportions énormes à Johannesburg, s’est inquiété Herman Mashaba, qui dit avoir demandé à son service juridique d‘étudier toutes les options possibles pour régler la question dans le cadre de la loi. L’une des illustrations du problème que pose l’immigration illégale, dit-il, est la crise du logement que subit sa commune. Une carence estimée à 300 000 habitations.

En attendant, c’est aux ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur que le maire de Johannesburg veut demander des comptes. Pour M. Mashaba, en effet, il est "essentiel que le gouvernement prenne à bras-le-corps la situation" afin que les immigrés sans papiers soient identifiés et traités en termes de documentation juridique, notamment ceux qui sont qualifiés.

Entre avril et mai 2017, le sentiment anti-migrant a connu une nouvelle impulsion dans les communes de Johannesburg et de Pretoria. Des habitations et autres commerces appartenant à des migrants africains ont été incendiés. Ces derniers étant assimilés au vol de l’emploi, à la criminalité, au trafic de drogue et à la prostitution.

chirelle Amozig
Journaliste