La Chine et la Guinée équatoriale viennent de bétonner leur coopération bilatérale dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la…

Chine-Guinée équatoriale, une relation bilatérale puissante

Les vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue et Li Yuanchao renforcent leur coopération

La Chine et la Guinée équatoriale viennent de bétonner leur coopération bilatérale dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", a indiqué récemment le plus haut conseiller politique chinois, Yu Zhengsheng.

M. Yu, président du Comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois, s'est ainsi exprimé lors de sa rencontre avec Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président de la Guinée équatoriale.

Saluant l'amitié profonde entre les deux pays et leur coopération fructueuse dans divers domaines, M. Yu a indiqué que la Chine et la Guinée équatoriale avaient établi un bon exemple pour la coopération Sud-Sud.

Il a appelé à profiter pleinement des avantages des deux parties en matière de confiance politique mutuelle, de complémentarité économique et d'amitié entre les populations afin de porter le partenariat bilatéral global de coopération à une nouvelle hauteur.

Saluant le soutien et l'aide de longue date apportés par la Chine à la Guinée équatoriale, Teodoro Nguema Obiang Mangue a indiqué que son pays était disposé à approfondir la coopération bilatérale afin de bénéficier aux peuples des deux pays.

Lors de cette visite officielle, le vice-président chinois, Li Yuanchao, s'est entretenu avec son homologue équato-guinéen appelant les deux parties à mettre en oeuvre les résultats du sommet de Johannesburg du Forum sur la coopération sino-africaine.

La Chine s'engage à promouvoir la coopération pragmatique avec la Guinée équatoriale dans les domaines des infrastructures, de l'investissement et du financement, de l'agriculture et de la pêche, du tourisme et des échanges entre les peuples.

Avant leur entretien, M. Li a organisé une cérémonie d'accueil sur tapis rouge en l'honneur du vice-président de la Guinée équatoriale. C'est dire que là où la France ne reconnait pas le statut du vice-président de la République de la Guinée équatoriale, la Chine en fait bien ses choux gras.

chirelle Amozig
Journaliste