Massacre du 28-septembre en Guinée : la promesse d'un procès en 2020 sera-t-elle tenue?

Onze ans après le massacre du 28-septembre, les victimes n’ont toujours pas obtenu justice malgré les promesses réitérées du gouvernement. Les États-Unis, la France et l’Union européenne « exhortent le gouvernement guinéen à tenir un procès dans les plus brefs délais ». L’instruction est clôturée depuis fin 2017 et 13 accusés doivent être jugés par le tribunal de première instance de Dixinn statuant en matière criminelle. Mais faute d’avancée significative, les partenaires de la Guinée réfléchissent à d’autres voies de recours.

Ibrahima Gueye
Journaliste