Nigeria : l’État d’Edo bascule dans l’opposition sans violence

Jusque-là seul État pétrolier du sud à être sous contrôle de l’APC, le parti du président Muhammadu Buhari, l’État d’Edo est désormais entre les mains du principal parti d’opposition nigérian, le PDP. Des dissensions internes au parti majoritaire avaient poussé le gouverneur sortant – qui a donc été réélu dimanche – à rejoindre l’opposition. En début de semaine dernière, l’ambassade des Etats-Unis au Nigeria a émis un avertissement sévère contre tout débordement de violence en marge de ces élections.

Rédaction
Journaliste