600 participants, dont 200 représentants de sociétés européennes, se retrouvent jeudi et vendredi à Lomé pour le premier Forum économique Togo-UE.

"Une étape majeur dans l'ère du renouveau et du progrès"

Togo : deux jours pour booster l'investissement privé

600 participants, dont 200 représentants de sociétés européennes, se retrouvent jeudi et vendredi à Lomé pour le premier Forum économique Togo-UE. 

Pour les responsables togolais, cette rencontre fera office de test. L’occasion de juger de l’accueil du plan national de développement (PND) auprès des investisseurs étrangers.

En mars dernier, Faure Gnassingbé a présenté ce référentiel qui ambitionne de faire du Togo un hub logistique, un centre financier et technologique, et un pays leader dans la transformation agricole et la petite industrie.

Ce programme, estimé à 8 milliards d’euros, s’appuie à 65% sur le secteur privé. L’apport de financements extérieurs est décisif. Le président togolais ne ménage pas ses efforts pour séduire les partenaires potentiels. Il y consacre du temps et de l'énergie.

Le Forum sera ouvert ce matin par le vice-président de la Commission européenne, Jyrki Katainen, en charge de l'emploi, de la croissance, des investissements et de la compétitivité, et par le chef de l’Etat.

Le programme est articulé autour de sessions plénières, parallèles, de tables rondes et de séances de réseautage.

Parmi les conférenciers confirmés, on peut citer Dominique Strauss-Kahn, l’ancien secrétaire général du FMI, Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin et Mario Pezzini, directeur du Centre de développement de l’OCDE, notamment.

Une centaine de projets développés par des entrepreneurs togolais à la recherche de capitaux seront présentés aux investisseurs européens.

 

 

 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction