Ethiopie http://www.54etats.com/fr/rubrique/ethiopie fr Ethiopie : le directeur du barrage de la Renaissance tué par balle http://www.54etats.com/fr/ethiopie-le-directeur-du-barrage-de-la-renaissance-tue-par-balle <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Éthiopie</h2> <div class="like-h1 impact">Ethiopie : le directeur du barrage de la Renaissance tué par balle</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/barrage-de-la-renaissance">Barrage de la Renaissance</a><a href="/fr/rubrique/meurtre">Meurtre</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-07/paysage/aa9a880_1395-ogobm2.qftjb_.jpg?itok=zh10Fi1G"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <p><strong>Addis Abeba - Le directeur de projet du barrage de la Renaissance, un important chantier énergétique en Ethiopie, a été tué par balle jeudi en plein jour à Addis Abeba, a annoncé la police.</strong><br /> <br /> Simegnew Bekele a été tué par balle dans la tempe droite et une arme a plus tard été retrouvée près de son cadavre, a déclaré le chef de la police fédérale, Zeynu Jemal, en conférence de presse.<br /> <br /> Il a précisé que M. Simegnew s'était rendu à son bureau tôt jeudi matin et qu'une enquête était en cours.<br /> <br /> Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent un 4x4 toyota avec une fenêtre arrière brisée, entouré par des policiers sur la grande place Meskel, au centre de la capitale.<br /> <br /> La radio-télévision proche du pouvoir Fana avait auparavant indiqué que M. Simegnew avait été retrouvé "mort dans sa voiture sur la place Meskel" et que "la cause de sa mort n'(était) pas connue".<br /> <br /> Simegnew Bekele était le visage de ce projet gigantesque en construction près de la frontière entre l'Éthiopie et le Soudan et qui, avec 6 000 mégawatts de capacité - l'équivalent de six réacteurs nucléaires - sera à son inauguration le plus grand barrage d'Afrique.<br /> <br /> Il avait donné mercredi soir une interview à la BBC en amharique, dans laquelle il expliquait que les travaux du barrage avançaient conformément aux attentes.<br /> <br /> Le barrage a suscité de fortes critiques de l'Égypte, qui craint que cette installation de 4 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) construite sur le Nil Bleu n'affecte le niveau de l'eau sur son territoire, situé en aval. Elle dépend à 90% du fleuve pour son approvisionnement en eau.<br /> <br /> En mai, le Soudan, l'Égypte et l'Éthiopie ont conclu un accord prévoyant un comité scientifique chargé d'étudier l'impact du barrage.<br /> <br /> Le barrage de la Renaissance est l'un des mégaprojets actuellement menés par l'Éthiopie, qui travaille également au développement de chemins de fer et de parcs industriels afin de transformer son économie et de lutter contre la pauvreté.&nbsp;<br /> <br /> La construction de l'ouvrage a débuté en 2011, et deux de ses 16 turbines doivent commencer à produire de l'électricité en 2018, avaient annoncé les autorités éthiopiennes plus tôt cette année.&nbsp;<br /> <br /> Le Nil Bleu, qui prend sa source en Ethiopie, rejoint le Nil Blanc à Khartoum pour former le Nil qui traverse le Soudan et l'Égypte avant de se jeter dans la Méditerranée.</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/barrage-de-la-renaissance">Barrage de la Renaissance</a><a href="/fr/rubrique/meurtre">Meurtre</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Thu, 26 Jul 2018 15:07:27 +0000 Priscilla Wolmer 5205 at http://www.54etats.com Premier vol en vingt ans entre l'Ethiopie et l'Erythrée http://www.54etats.com/fr/premier-vol-en-vingt-ans-entre-l-ethiopie-et-l-erythree <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Éthiopie</h2> <div class="like-h1 impact">Premier vol en vingt ans entre l&#039;Ethiopie et l&#039;Erythrée</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/erythree-0">Erythrée</a><a href="/fr/rubrique/relations-aeriennes">Relations aériennes</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-07/paysage/ethiopia_eritrea_0.jpg?itok=872cauir"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <h3><strong>Addis Abeba - Le premier vol commercial depuis vingt ans entre l'Ethiopie et l'Erythrée a décollé mercredi d'Addis Abeba, une liaison venant concrétiser la spectaculaire réconciliation en cours entre les anciens ennemis de la Corne de l'Afrique.</strong></h3> <p>Ethiopian Airlines a précisé sur son site web que le vol ET0312 à destination d'Asmara avait quitté l'aéroport international Bole d'Addis Abeba après une cérémonie décrite par le directeur général de la compagnie, Tewolde GebreMariam, comme "<strong><em>un évènement unique dans l'histoire de l'Ethiopie et de l'Erythrée".</em></strong><br /> <br /> En raison de la forte demande, le géant africain du transport aérien a ajouté qu'un autre avion avait quitté Addis Abeba quinze minutes plus tard à destination de l'Erythrée.<br /> <br /> <strong><em>"Le fait que nous ayons deux vols à la fois montre l'enthousiasme des gens"</em></strong>, a expliqué M. GebreMariam.<br /> <br /> Un journaliste de l'AFP à bord du second appareil a rapporté que du champagne avait été servi aux passagers, toutes classes confondues, et des roses distribuées peu après le décollage.<br /> <br /> Jadis province de l'Ethiopie, l'Erythrée a fait sécession en 1993 après une trentaine d'années de guerre. Un conflit territorial sur la frontière a suivi la déclaration d'indépendance, débouchant sur une guerre qui fit quelque 80.000 morts en 1998-2000 et a été prolongé par une longue période d'hostilité qui vient tout juste de s'achever.<br /> <br /> Le mois dernier, le nouveau Premier ministre éthiopien, le réformateur Abiy Ahmed, a surpris en déclarant accepter un réglement du conflit frontalier datant de 2002. Il y a deux semaines, il s'est rendu en visite officielle à Asmara où il a signé avec le président érythréen Issaias Afeworki une déclaration mettant officiellement fin à vingt ans d'état de guerre.<br /> <br /> Le président Afeworki lui a rendu sa visite le weekend dernier, rouvrant l'ambassade d'Erythrée à Addis Abeba.<br /> <br /> Le rétablissement des relations aériennes était prévu mercredi parmi les mesures de normalisation entre les deux anciens ennemis.</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/erythree-0">Erythrée</a><a href="/fr/rubrique/relations-aeriennes">Relations aériennes</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/redaction"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/avatar.jpg" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/redaction" class="title no-style">Rédaction</a><br/> Journaliste <div class="social"> </div> </div> </div> </div> </div> Wed, 18 Jul 2018 08:22:25 +0000 Rédaction 5161 at http://www.54etats.com Réouverture de l'ambassade d'Erythrée en Ethiopie http://www.54etats.com/fr/reouverture-de-l-ambassade-d-erythree-en-ethiopie <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Éthiopie</h2> <div class="like-h1 impact">Réouverture de l&#039;ambassade d&#039;Erythrée en Ethiopie</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/erythree">Erythree</a><a href="/fr/rubrique/diplomatie">Diplomatie</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-07/paysage/Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202018-07-16%20a%CC%80%2018.28.02.png?itok=Eu6CB0TQ"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <p><strong>Le président érythréen Issaias Afeworki a rouvert lundi l'ambassade de son pays en Ethiopie, qui était restée fermée pendant 20 ans après la rupture des relations diplomatiques entre les deux voisins de la Corne de l'Afrique.</strong><br /> <br /> La réouverture de cette ambassade à Addis Abeba met fin à trois jours de visite officielle du chef de l’État érythréen en Ethiopie, destinée à consolider la fin des hostilités entre les deux pays.<br /> <br /> Cette visite a suivi de quelques jours à peine la signature le 9 juillet à Asmara, à l'occasion d'un déplacement du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, d'une "déclaration conjointe de paix et de coopération" mettant fin à deux décennies d'état de guerre entre les deux pays.<br /> <br /> Les images de la télévision publique éthiopienne EBC montrent M. Issaias hissant le drapeau érythréen et acceptant des mains de M. Abiy les clés du bâtiment, situé dans le centre de la capitale éthiopienne et rempli de vieux meubles couverts de poussière, auxquels personne n'a apparemment touché depuis des années.</p> <p><img alt="e" data-entity-type="file" data-entity-uuid="16319a02-17c1-4c0a-8d00-cc28312ca599" src="/sites/default/files/inline-images/AFP_cd0c22d45923db480f0be543259fb9ee499b3948_2.jpg" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>Lors de ces trois jours, M. Issaias a aussi visité un important parc industriel et pris part à un dîner et concert auquel ont assisté des milliers d’Éthiopiens.<br /> <br /> EBC a rapporté que le chef de l’État érythréen avait quitté Addis Abeba pour rentrer à Asmara sitôt après l'inauguration de l'ambassade.<br /> <br /> L'Éthiopie et l'Érythrée avaient expulsé leurs diplomates respectifs au début de la guerre qui les a opposées entre 1998 et 2000, notamment en raison d'un désaccord sur leur frontière commune, et qui a fait quelque 80.000 morts.</p> <p><img alt="La population manifeste son enthousiasme à l'occasion de la visite du président d'Erythrée à Addis Ababa le 15 juillet 2018n / © AFP / MICHAEL TEWELDE " data-entity-type="file" data-entity-uuid="b57ae144-fe0a-4c21-b800-ce444f0b13ff" src="/sites/default/files/inline-images/AFP_477e42735ed6d4f7ecd7ed77ac309e5d263591fd_0.jpg" /></p> <p>Le refus éthiopien d'appliquer une décision en 2002 d'une commission soutenue par l'ONU sur le tracé de la frontière a ensuite entretenu une longue animosité entre les deux pays.<br /> <br /> Mais le mois dernier, M. Abiy, jeune Premier ministre réformateur nommé en avril, avait annoncé la volonté de l’Éthiopie d'appliquer un accord de paix signé en 2000 à Alger avec l'Érythrée et les conclusions, deux ans plus tard, de la commission internationale indépendante sur la démarcation de la frontière.<br /> <br /> Autrefois façade maritime de l'Éthiopie avec les ports de Massawa et d'Assab, l'Érythrée a déclaré son indépendance en 1993 après avoir chassé les troupes éthiopiennes de son territoire en 1991 au terme de trois décennies de guerre.<br /> &nbsp;</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/erythree">Erythree</a><a href="/fr/rubrique/diplomatie">Diplomatie</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Mon, 16 Jul 2018 16:23:14 +0000 Priscilla Wolmer 5143 at http://www.54etats.com L'Érythrée et l'Éthiopie renouent leurs liens diplomatiques et commerciaux http://www.54etats.com/fr/l-erythree-et-l-ethiopie-renouent-leurs-liens-diplomatiques-et-commerciaux <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ER/Érythrée">Érythrée</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Érythrée</h2> <div class="like-h1 impact">L&#039;Érythrée et l&#039;Éthiopie renouent leurs liens diplomatiques et commerciaux</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/taxonomy/term/70">Economie</a><a href="/fr/rubrique/erythree-0">Erythrée</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/diplomatie">Diplomatie</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-07/paysage/1024x576_491075.jpg?itok=eQW_jT22"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <h3><strong>Après de longues années d’hostilité, l‘Érythrée et l‘Éthiopie rétablissent leurs relations diplomatiques et commerciales.</strong></h3> <p>Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a annoncé dimanche une normalisation des relations de son pays avec l‘Érythrée, à l’issue d’une rencontre historique avec le président érythréen Issaias Afwerki à Asmara, destinée à mettre un terme à des années d’hostilité entre les voisins de la Corne de l’Afrique.&nbsp;</p> <p>Les dirigeants ont également annoncé qu’ils rouvriraient leurs ambassades respectives.</p> <blockquote> <p><em><strong>Nous nous sommes mis d'accord pour la reprise du trafic aérien et naval, pour la circulation des personnes entre nos deux pays et la réouverture des ambassades</strong></em></p> </blockquote> <p><strong><em>"S’il y a la paix entre les peuples éthiopiens et érythréens, la région de la corne de l’Afrique sera une région de paix et de développement. Nos citoyens qui ont jusqu’ici vécu comme des réfugiés dans l’humiliation reviendront avec dignité.&nbsp;Nos citoyens ne seront pas vendus et échangés comme des marchandises."</em>&nbsp;</strong>À salué Abiy Ahmed chef du gouvernement éthiopien.&nbsp;</p> <p><strong><em>"Félicitations Dr. Abiy Nous sommes ensemble dans ce futur voyage Nous allons affronter ensemble les défis et les opportunités et gagner ensemble. Félicitations surtout au peuple éthiopien et au peuple érythréen."</em></strong>&nbsp;À renchérit le président érythréen Issaias Afwerki.</p> <p>Ces pourparlers sont le fruit d’une initiative de paix inattendue du Premier ministre éthiopien, qui pourraient transformer la région de la Corne de l’Afrique.</p> <p>Plus tôt, les deux dirigeants s‘étaient déjà mis d’accord pour rétablir les liaisons téléphoniques internationales entre les deux pays.&nbsp;</p> <p>Les relations entre ces états ont été rompues à la suite d’un conflit frontalier qui a fait des dizaines de milliers de morts à la fin des années 1990&nbsp;; un contentieux sur la délimitation de leur frontière commune dégénérant en guerre ouverte.</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/taxonomy/term/70">Economie</a><a href="/fr/rubrique/erythree-0">Erythrée</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/diplomatie">Diplomatie</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/redaction"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/avatar.jpg" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/redaction" class="title no-style">Rédaction</a><br/> Journaliste <div class="social"> </div> </div> </div> </div> </div> Mon, 09 Jul 2018 08:07:01 +0000 Rédaction 5033 at http://www.54etats.com Plus de 5 000 Éthiopiens réfugiés au Kenya http://www.54etats.com/fr/plus-de-5-000-ethiopiens-refugies-au-kenya <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Éthiopie</h2> <div class="like-h1 impact">Plus de 5 000 Éthiopiens réfugiés au Kenya</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/kenya">Kenya</a><a href="/fr/rubrique/croix-rouge">Croix Rouge</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-03/paysage/1024x576_443969_0.jpg?itok=sGWFnx82"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <h3>Au commencement un déploiement des forces de défense dans la ville Moyale à Oromia, une région frontalière avec le Kenya. Ces soldats gouvernementaux seraient à la poursuite des combattants du Front de libération Oromo.</h3> <p>Seulement voilà. Une erreur de renseignement a tout gâché. Se servant d’informations qui n’avaient rien à voir avec la réalité sur le terrain, les soldats éthiopiens ont lancé une attaque contre des civils. Bilan neuf morts et douze blessés, rapporte l’agence éthiopienne de presse.&nbsp;</p> <blockquote> <h3><em>La population de réfugiés éthiopiens continue d'augmenter</em></h3> </blockquote> <p>Vent de panique au sein des populations. D’où un exode massif vers le Kenya voisin. Dans un communiqué publié mardi, la Croix-Rouge kényane a déclaré que <strong><em>"la population de réfugiés éthiopiens continue d’augmenter"</em></strong>&nbsp;et qu’elle était estimée à 5 000 personnes.</p> <p><a href="&lt;blockquote class=&quot;twitter-tweet&quot; data-lang=&quot;fr&quot;&gt;&lt;p lang=&quot;en&quot; dir=&quot;ltr&quot;&gt;Press Release: Refugees from Ethiopia Double, Prompting Expansion of Humanitarian Support. &lt;a href=&quot;https://t.co/LdoCG8xxU3&quot;&gt;pic.twitter.com/LdoCG8xxU3&lt;/a&gt;&lt;/p&gt;&amp;mdash; Kenya Red Cross (@KenyaRedCross) &lt;a href=&quot;https://twitter.com/KenyaRedCross/status/973578819239141378?ref_src=twsrc%5Etfw&quot;&gt;13 mars 2018&lt;/a&gt;&lt;/blockquote&gt; &lt;script async src=&quot;https://platform.twitter.com/widgets.js&quot; charset=&quot;utf-8&quot;&gt;&lt;/script&gt; ">&lt;blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"&gt;&lt;p lang="en" dir="ltr"&gt;Press Release: Refugees from Ethiopia Double, Prompting Expansion of Humanitarian Support. &lt;a href="https://t.co/LdoCG8xxU3"&gt;pic.twitter.com/LdoCG8xxU3&lt;/a&gt;&lt;/p&gt;&amp;mdash; Kenya Red Cross (@KenyaRedCross) &lt;a href="https://twitter.com/KenyaRedCross/status/973578819239141378?ref_src=twsrc%5Etfw"&gt;13 mars 2018&lt;/a&gt;&lt;/blockquote&gt; &lt;script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"&gt;&lt;/script&gt; </a></p> <p>Les réfugiés éthiopiens ont commencé à arriver au Kenya le 10 mars. Ce sont principalement des femmes et des enfants, y compris des “femmes enceintes et allaitantes, des malades chroniques, des personnes handicapées et des personnes âgées”.</p> <p>Le Front de libération oromo est un groupe sécessionniste que le gouvernement éthiopien qualifie de terroriste. Ce qui est à la base d’une série de mesures retsrictives dont l’Etat d’urgence de six mois décrété récemment suite à al démission du Premier ministre, Hailemariam Desalegn.</p> <p>Mais, insuffisant pour faire baisser les tensions, car la province d’Oromia est toujours en proie à des violences du fait des heurts entre populations et agents de l’ordre.</p> <p>L‘Éthiopie a déclaré que cinq soldats ayant participé à l’attaque près de Moyale ont été “désarmés” et font l’objet d’une enquête. Et d’ores et déjà, une délégation militaire de haut niveau aurait été envoyée dans la région pour enquêter sur l’incident.</p> <p>Le maire de la ville n‘était pas immédiatement disponible pour commenter.</p> <p>Pour Desalegn, sa démission avait pour but d’ouvrir la voie aux réformes, après des années de troubles qui ont écorné l’image de la coalition&nbsp;EPRDF&nbsp;au pouvoir sur la deuxième nation la plus peuplée d’Afrique.</p> <p>Son successeur en tant que Premier ministre et président de l’EPRDF&nbsp;devrait être nommé avant la fin du mois.</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/kenya">Kenya</a><a href="/fr/rubrique/croix-rouge">Croix Rouge</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Wed, 14 Mar 2018 10:12:08 +0000 Priscilla Wolmer 3822 at http://www.54etats.com Etat d'urgence en Ethiopie : l'ambassade des Etats-Unis en "profond désaccord" http://www.54etats.com/fr/etat-d-urgence-en-ethiopie-l-ambassade-des-etats-unis-en-profond-desaccord <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/tout-sur/US/États-Unis">États-Unis</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>&quot;Nous croyons fermement que la réponse est plus de liberté, pas moins&quot;</h2> <div class="like-h1 impact">Etat d&#039;urgence en Ethiopie : l&#039;ambassade des Etats-Unis en &quot;profond désaccord&quot;</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/addis-abeba">Addis-Abeba</a><a href="/fr/rubrique/etats-unis-0">Etats-Unis</a><a href="/fr/rubrique/desaccord">Désaccord</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-02/paysage/62EB91F5-3041-499D-A4A0-87DADC487A0A_w1023_r1_s.jpg?itok=2NJF6bc6"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <h3>Addis Abeba - L'ambassade des Etats-Unis à Addis Abeba a fait part samedi dans un communiqué de son "profond désaccord" avec la décision du gouvernement éthiopien d'instaurer l'état d'urgence pour six mois.</h3> <p><em><strong>"Nous reconnaissons et partageons les inquiétudes exprimées par le gouvernement concernant de violents incidents et la perte de vies humaines mais nous croyons fermement que la réponse est plus de liberté, pas moins"</strong></em>, poursuit le communiqué de l'ambassade des Etats-Unis, traditionnel allié du gouvernement éthiopien.<br /> <br /> <strong><em>"Nous enjoignons fermement le gouvernement à revoir cette approche et à identifier d'autres moyens pour protéger vies et propriété tout en préservant et même en élargissant l'espace pour un dialogue sincère (...)", </em></strong>poursuit l'ambassade.<br /> <br /> Le gouvernement éthiopien, confronté à une crise politique inédite depuis un quart de siècle, a instauré vendredi l'état d'urgence pour six mois, au lendemain de la démission du Premier ministre, Hailemariam Desalegn.<br /> <br /> Cette mesure, destinée officiellement à protéger la Constitution et à préserver le pays du "chaos et du désordre", intervient alors que le régime avait fait libérer ces dernières semaines de nombreux prisonniers, y compris des figures de l'opposition.<br /> <br /> <em><strong>"La déclaration de l'état d'urgence sape les récentes avancées en vue de la création d'un espace politique plus ouvert, y compris la libération de milliers de prisonniers"</strong></em>, estime l'ambassade des Etats-Unis.<br /> <br /> <em><strong>"Les restrictions imposées à la capacité du peuple éthiopien de s'exprimer pacifiquement envoient le message qu'ils ne sont pas entendus"</strong></em>, ajoute la représentation américaine en Ethiopie.<br /> <br /> Les Etats-Unis sont un allié traditionnel de l'Ethiopie dans la région, notamment en raison du rôle d'Addis Abeba dans la lutte, depuis de longues années, contre les islamistes radicaux dans la Corne de l'Afrique.<br /> &nbsp;</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/a-la-une-0">À la Une</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/addis-abeba">Addis-Abeba</a><a href="/fr/rubrique/etats-unis-0">Etats-Unis</a><a href="/fr/rubrique/desaccord">Désaccord</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Sat, 17 Feb 2018 19:14:07 +0000 Priscilla Wolmer 3595 at http://www.54etats.com Ethiopie : face à la crise, le régime répond par six mois d'état d'urgence http://www.54etats.com/fr/ethiopie-face-a-la-crise-le-regime-repond-par-six-mois-d-etat-d-urgence <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Éthiopie</h2> <div class="like-h1 impact">Ethiopie : face à la crise, le régime répond par six mois d&#039;état d&#039;urgence</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/etat-d-urgence">Etat d'urgence</a><a href="/fr/rubrique/hailamariam-desalegn">Hailamariam Desalegn</a><a href="/fr/rubrique/premier-ministre">Premier ministre</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-02/paysage/AFP_ca42d3bb981ec56619db94d7590d05d620a890cd.jpg?itok=isjLw1EG"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <h3>Addis-Abeba -&nbsp;L'état d'urgence décrété vendredi par le gouvernement éthiopien dans la foulée de la démission du Premier ministre Hailamariam Desalegn restera en vigueur pendant six mois et prévoit notamment l'interdiction de toute manifestation.</h3> <p>Alors que le régime, confronté depuis fin 2015 à un mouvement de protestation antigouvernemental inédit en 25 ans, avait fait libérer des centaines de prisonniers ces dernières semaines, l'instauration de l'état d'urgence sonne comme une tentative de reprise en main de la situation par les tenants de la ligne dure.<br /> <br /> Ainsi, c'est le ministre de la Défense Siraj Fegessa qui s'est présenté devant la presse éthiopienne samedi pour expliquer les tenants et les aboutissants de l'état d'urgence, tout en prenant soin de réfuter <strong><em>"les fausses rumeurs sur une prise de contrôle du gouvernement par l'armée".</em></strong><br /> <br /> Décidé vendredi avec effet immédiat lors d'un conseil des ministres, <em><strong>"l'état d'urgence sera en place pour six mois et il doit être présenté au Parlement et approuvé d'ici 15 jours"</strong></em>, a-t-il déclaré.<br /> <br /> Actuellement en congés, le parlement entièrement contrôlé par la coalition au pouvoir (EPRDF) et ses alliés devrait selon toute vraisemblance entériner cette mesure qui restreint un peu plus les faibles libertés publiques dont jouissent les Ethiopiens en temps normal.<br /> <br /> Décidé selon le gouvernement en raison du risque de nouveaux <em><strong>"affrontements sur des lignes ethniques</strong></em>", de la nécessité de protéger l'ordre constitutionnel et celle de préserver le pays du "chaos et du désordre", l'état d'urgence prévoit notamment l'interdiction des manifestations, selon la radio d'Etat Fana.<br /> <br /> Il donne la possibilité aux forces de sécurité - fédérales, régionales, milices locales, désormais placées sous un commandement unique - d'arrêter quiconque sans mandat.<br /> <br /> Dans un communiqué d'une rare fermeté, l'ambassade des Etats-Unis à Addis Abeba, a fait part de "son profond désaccord" avec cette décision du gouvernement éthiopien.<br /> <br /> <em><strong>"Nous reconnaissons et partageons les inquiétudes exprimées par le gouvernement concernant de violents incidents et la perte de vies humaines mais nous croyons fermement que la réponse est plus de liberté, pas moins"</strong></em>, affirme l'ambassade des Etats-Unis, traditionnel allié du gouvernement éthiopien qui appelle même Addis Abeba "à revoir" son approche.<br /> <br /> Dans les rues de la capitale éthiopienne, l'état d'urgence suscitait au mieux l'incompréhension, au pire la réprobation.<br /> <br /> <strong><em>"La jeunesse réclame la démocratie et veut des dirigeants qui répondent à leurs attentes. Décréter l'état d'urgence ne me semble pas approprié"</em></strong>, expliquait à l'AFP Kebede Wondu, un jeune habitant de la capitale éthiopienne.</p> <h3><strong>Grande frustration&nbsp;</strong></h3> <p><strong><em>"Je ne pense pas que l'état d'urgence ramènera la paix et la stabilité dans la maison ; la paix et la stabilité doivent être recherchées par la négociation au sein de la population et gouvernement"</em></strong>, estimait pour sa part Andualem Melese, un autre jeune habitant d'Addis.<br /> <br /> L'instauration de l'état d'urgence avait été décidée vendredi au lendemain de la démission surprise du Premier ministre Hailemariam.<br /> <br /> Sous pression au sein d'une coalition au pouvoir traversée par de fortes dissensions, M. Hailemariam n'aura pas résisté à la crise politique actuelle, la plus profonde du régime depuis son accession en 1991 à la tête du deuxième pays le plus peuplé d'Afrique.<br /> <br /> Le mouvement de protestation avait débuté fin 2015 en région oromo (sud et ouest), la plus importante ethnie du pays, puis s'était étendu courant 2016 à d'autres régions, dont celle des Amhara (nord).&nbsp;<br /> <br /> Sa répression a fait au moins 940 morts, selon la Commission éthiopienne des droits de l'homme, liée au gouvernement. Un calme relatif n'était revenu qu'avec l'instauration d'un état d'urgence entre octobre 2016 et août 2017 et au prix de milliers d'arrestations.&nbsp;<br /> <br /> Ces manifestations étaient avant tout l'expression d'une frustration des Oromo et des Amhara, qui représentent environ 60% de la population, face à ce qu'ils perçoivent comme une sur-représentation de la minorité des Tigréens au sein du Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens (EPRDF), la coalition qui renversa le dictateur Mengistu Hailé Mariam en 1991.<br /> <br /> Les manifestants dénonçaient également une limitation des libertés individuelles et un déséquilibre dans le partage des richesses.<br /> <br /> Ces dernières semaines, les autorités éthiopiennes avaient toutefois remis en liberté des milliers de prisonniers - dont des figures de l'opposition et des journalistes - et abandonné des poursuites, à la suite de la promesse du Premier ministre, le 3 janvier, de libérer un certain nombre d'hommes politiques pour "améliorer le consensus national".<br /> <br /> Outre cette crise politique, le gouvernement fédéral a été confronté à des affrontements entre membres des ethnies oromo et somali qui ont fait un million de déplacés en 2017.<br /> <br /> Particulièrement opaque, le régime n'a rien laissé filtrer de l'identité du successeur de M. Hailemariam. Celui-ci doit rester en poste jusqu'à la désignation du nouveau Premier ministre, à une date encore inconnue.<br /> &nbsp;</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/etat-d-urgence">Etat d'urgence</a><a href="/fr/rubrique/hailamariam-desalegn">Hailamariam Desalegn</a><a href="/fr/rubrique/premier-ministre">Premier ministre</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Sat, 17 Feb 2018 19:08:23 +0000 Priscilla Wolmer 3593 at http://www.54etats.com Ethiopie : charges abandonnées contre l'opposant Bekele Gerba http://www.54etats.com/fr/ethiopie-charges-abandonnees-contre-l-opposant-bekele-gerba <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Éthiopie</h2> <div class="like-h1 impact">Ethiopie : charges abandonnées contre l&#039;opposant Bekele Gerba</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/politique">Politique</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/bekele-gerba">Bekele Gerba</a><a href="/fr/rubrique/opposition">Opposition</a><a href="/fr/rubrique/crime">Crime</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-02/paysage/_e8a9725edited_wide-711460d3373045b567086be506147ce4d0f41852.jpg?itok=7zxZdAEi"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <h3>L’Éthiopie a abandonné les charges à l’encontre de l’opposant Bekele Gerba, dont l’arrestation fin 2015 avait nourri les manifestations anti-gouvernementales et été condamnée par la communauté internationale, a annoncé lundi la radio-télévision Fana, proche du pouvoir.</h3> <img alt="Ethiopie : l'opposant, Gekele Gerba" data-caption="L’opposant éthiopien Bekele Gerba" data-entity-type="file" data-entity-uuid="8182e402-4821-4007-a807-7fd0332f0162" src="/sites/default/files/inline-images/1024x576_433471.jpg" /> <p>Avec M. Bekele, vice-président du Congrès fédéraliste oromo (OFC), un nouvel opposant bénéficie de l’amnistie annoncée le 3 janvier par le Premier ministre Hailemariam Desalegn à l‘égard de certains hommes politiques.</p> <p><em><strong>"Le procureur général fédéral a aujourd’hui (lundi) abandonné les charges à l’encontre de sept suspects, dont Bekele Gerba"</strong></em>, a indiqué Fana.</p> <p><strong><em>"Cette mesure entre dans le cadre des décisions prises par le Comité exécutif de l’EPRDF&nbsp;(coalition du Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens, qui règne sans partage depuis 1991) d’abandonner les charges ou d’amnistier des hommes politiques pour construire un consensus national et agrandir l’espace politique"</em></strong>, a ajouté Fana.</p> <blockquote> <h3><span class="colored"><strong>Il semble que le gouvernement a senti que les griefs des gens augmentaient à cause de son refus de libérer Bekele</strong></span></h3> </blockquote> <p>M. Bekele avait été arrêté en décembre 2015 à l’occasion de la répression des plus importantes manifestations anti-gouvernementales en Ethiopie depuis 25 ans.</p> <p>En janvier 2018, il avait été condamné à six mois de prison pour avoir entonné un chant protestataire lors d’une audience au tribunal. La semaine dernière, il avait écopé de six mois supplémentaires pour avoir refusé de se lever à la demande du juge.</p> <p>Selon Fana, le président éthiopien, Mulatu Teshome, décidera si M. Bekele doit être gracié pour ces deux peines de prison ou s’il doit les purger.</p> <p>M. Bekele est devenu un symbole de la cause du plus grand groupe ethnique du pays, les Oromo. Il avait initialement été inculpé en vertu des lois antiterroristes éthiopiennes, mais les charges retenues contre lui avaient ensuite été requalifiées comme “provocation”.</p> <p>“Il semble que le gouvernement a senti que les griefs des gens augmentaient à cause de son refus de libérer Bekele”, a déclaré à l’AFP&nbsp;son avocat, Ameha Mekonnen.</p> <p>Depuis l’annonce de l’amnistie, le président de l’OFC, Merera Gudina, emprisonné depuis 2016, a été libéré. Et le gouvernement a annoncé la prochaine libération du blogueur Eskinder Nega et de l’opposant Andualem Arage, arrêtés en 2012.</p> <p>Les manifestations lancées par les Oromo, qui s‘étaient ensuite étendues à la région amhara (nord), avaient été violemment réprimées par les forces de l’ordre, faisant au moins 940 morts selon la Commission éthiopienne des droits de l’Homme, liée au gouvernement.</p> <p>Le calme n‘était revenu qu’avec l’instauration d’un état d’urgence entre octobre 2016 et août 2017, même si d’occasionnelles manifestations ont encore lieu dans la région oromo.</p> <p>AFP</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/politique">Politique</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/bekele-gerba">Bekele Gerba</a><a href="/fr/rubrique/opposition">Opposition</a><a href="/fr/rubrique/crime">Crime</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Tue, 13 Feb 2018 10:56:55 +0000 Priscilla Wolmer 3540 at http://www.54etats.com Éthiopie : entre paradis et enfer http://www.54etats.com/fr/ethiopie-entre-paradis-et-enfer <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>La forêt d&#039;Entoto</h2> <div class="like-h1 impact">Éthiopie : entre paradis et enfer</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/societe">Société</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/addis-abeba">Addis-Abeba</a><a href="/fr/rubrique/entoto">Entoto</a><a href="/fr/rubrique/sisyphe">Sisyphe</a><a href="/fr/rubrique/misere-sociale">Misère sociale</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-02/paysage/IMG_0107.jpg?itok=mcFGN3Rm"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <h3><strong>À une poignée de kilomètres d’Addis-Abeba, loin de son grouillement incessant et des pots d'échappement pollués par des voitures "Lada"qui datent de l'ère soviétique, une pause verte est offerte, au nord de la capitale, sur&nbsp;le Mont Entoto. Endroit favori des athlètes du dimanche et des expatriés en quête de sérénité, c’est surtout l’antre de la mort pour des centaines de jeunes éthiopiennes venues y gagner leur croûte. Du paradis à l’enfer, bienvenue à Entoto.&nbsp;Reportage.</strong></h3> <p>&nbsp;</p> <img alt="Jeune éthiopienne qui se détruit à la tâche sur le mont Entoto" data-caption="&lt;strong&gt;Jeune éthiopienne qui se détruit à la tâche sur le mont Entoto&lt;/strong&gt;" data-entity-type="file" data-entity-uuid="cefe35a6-a2e1-4552-9500-e97c60e19a44" src="/sites/default/files/inline-images/IMG_0212.jpg" /> <p>Une immense route en lacet nous conduit à 3200m d’altitude, sur le mont Entoto. Le parfum émanant des&nbsp;Eucalyptus stimule nos sens. C’est entre fraîcheur de vie et goût amer que la forêt nous ouvre ses bras. Ici, la tête penchée au sol, fébriles sur leurs jambes squelettiques, les jeunes Ethiopiennes d’Entoto, fourmillent par centaines. Dès le pipirite chantant, munies de quelques brindilles solides, elles balayent le sol terreux de la montagne pour y récupérer leur marchandise. Seule obsession&nbsp;: la collecte massive du bois d’eucalyptus qu’elles vendront dès l’après-midi, après trois heures de marche harassante, à l’entrée du marché de Shiromeda.&nbsp;C’est là un spectacle absolument odieux qui semblent laisser insensible la population d’Addis, habituée à la souffrance. Mais faut-il s’habituer à la souffrance&nbsp;?</p> <img alt="Aragesh, 19 ans, enceinte de 6 mois. Pratique la collecte et la revente du bois depuis ses 13 ans." data-caption="&lt;strong&gt;Aregash, 19 ans, enceinte de 6 mois. Pratique la collecte et la revente du bois depuis ses 13 ans.&lt;/strong&gt;" data-entity-type="file" data-entity-uuid="80bdb2de-6110-4eff-a803-3f1fca37f094" src="/sites/default/files/inline-images/IMG_0258-2.jpg" /> <p>Il est déjà midi, toutes ont déjà empaqueté leur demie-tonne de bois de chauffe, qu’elles ont hissé sur leur dos délicats protégés par quelques bouts de tissus râpés. Munis de leur tongs de fortune ou ballerines "<em>Made in China"</em>, ces jeunes demoiselles, qui n’ont pas connu la douceur de l’enfance, les joies de l’adolescence, ni même le bonheur de devenir mère, se précipitent, le ventre vide, pour en finir avec les 50kg qu’elles transportent. Un vrai calvaire&nbsp;!</p> <p>Aregash, une adolescente de 19 ans n’a pas la forme depuis quelques mois. Et pour cause, elle attend des jumeaux. Elle est tellement maigre que l’on discerne à peine sa grossesse. En silence, des larmes ruissellent sur son visage. Elle s’est mariée il y a quelques mois. Son époux, un jeune éthiopien alcoolique la battait chaque soir lorsqu’il rentrait au bidonville mais depuis peu, il a disparu. Aregash est au bout de sa vie. Elle ne peut plus assumer les charges de la maison. La fatigue liée à sa grossesse bloque son dynamisme habituel. Alors, la mort dans l’âme, elle se tue à la tâche pour survivre. Aregash a mal et avec elle et pour elle, nous avons mal. Là, impuissant au milieu de cette forêt immense, que peut-on bien faire&nbsp;sinon lui conseiller d’aller se reposer le temps de sa gravidité ? La vie est dure à Addis-Abeba. Aregash explique qu’elle n’est pas lettrée et qu’elle ne sait rien faire d’autre que la collecte et le transport du bois. La future maman fait cela depuis ses 13 ans. Elle explique que pour ouvrir un petit café de fortune, dans la forêt, il lui faudrait au minimum 12 000 Birr mais comme ses semblables, elle ne gagne que 40 Birr éthiopien par jour, soit 1 euro 50. Face à cette réalité, les beaux discours étatiques visant à booster l'entrepreunariat en Ethiopie font doucement rire.<strong><em> </em></strong>Les petites et moyennes entreprises sont les seules<strong><em> "instruments potentiels pour fournir des opportunités de travail à la jeunesse éthiopienne"</em></strong>, a estimé le Premier ministre du pays, Hailemariam Desalegn appelant la jeune génération du pays à s'orienter vers le PME pour lutter contre le Chômage. Pour l'heure, bien que l'Ethiopie affiche un taux de chômage relativement bas : 8,1% delon la fondation MO Ibrahim, force est de constater que le pays compte sur l'aide alimentaire internationale pour permettre à des millions de personnes de survivre. Qui peut donc entreprendre en ayant le ventre vide ?</p> <img alt="Kadest, propriétaire d'un petit café dans la montagne d'Entoto" data-caption="&lt;strong&gt;Kadest, propriétaire d'un petit café dans la montagne d'Entoto&lt;/strong&gt;" data-entity-type="file" data-entity-uuid="37f7d5ef-dd77-473b-a609-9ea49c7ad378" src="/sites/default/files/inline-images/IMG_0266.jpg" /> <h3>&nbsp;</h3> <h3><strong>Déni de réalité insoutenable</strong></h3> <p>Sur la descente, nous croisons Worknish. <em>Courbée en deux, sous son lourd et long fagot de bois de chauffe, e</em>lle va vite la trentenaire avec ses petites gambettes. On l’arrête. Ses zygomatiques s’étirent à l’extrême tant la douleur liée à la charge de bois que transporte son corps&nbsp;réveillerait un mort. <em><strong>"Pourquoi vous infligez-vous cela ?"</strong></em> &nbsp;La sueur perle sur son front&nbsp;:<em><strong>"Sister, j'ai un bébé à la maison. Qui lui donnera à manger si je ne travaille pas pour le nourrir ?"&nbsp;</strong></em><em>lâche t-elle. </em></p> <p><em><a href="https://youtu.be/fSvvFpKTkv8">https://youtu.be/fSvvFpKTkv8</a></em></p> <p>Comme Worknish&nbsp;et Aregash, elles sont des centaines de Dorzé, (une population que l'on trouve à Chencha et à Arba Minch, dans le sud-ouest du pays)&nbsp;à avoir migré&nbsp;vers&nbsp;Shiromeda, un quartier commerçant&nbsp;de la capitale&nbsp;qui favorise les produits artisanaux. Et les Dorzé sont réputés pour leurs tissages, notamment le châle en coton blanc aux bordures brodées.&nbsp;Et comble de l'absurde, pendant que les hommes Dorzé s'attèlent à la couture, les femmes abattent un travail inhumain.</p> <p>Deuxième puissance démographique de l'Afrique, ces habitants des bidonvilles&nbsp;d'Addis ne profitent en rien du développement économique du pays. Ici, il&nbsp;faut être proche du gouvernement ou les poches bourrées de devises étrangères pour arborer un sourire "bright" et ne pas craindre la police.&nbsp;</p> <p>Entre mort inévitable et travail interminable, ces véritables héroïnes de l’absurde, tel Sisyphe, se tuent à la tâche et mettent à nue les failles d’un système économique loin d’être si miraculeux que cela. Corruption, mal gouvernance, impunité,&nbsp;ne laissent aucune perspective d’avenir à ces jeunes femmes qui pour survivre on fait le choix de se résigner.&nbsp;</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/societe">Société</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/addis-abeba">Addis-Abeba</a><a href="/fr/rubrique/entoto">Entoto</a><a href="/fr/rubrique/sisyphe">Sisyphe</a><a href="/fr/rubrique/misere-sociale">Misère sociale</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Thu, 01 Feb 2018 09:35:16 +0000 Priscilla Wolmer 3371 at http://www.54etats.com Le chef de l'opposition lance un sévère avertissement au gouvernement http://www.54etats.com/fr/le-chef-de-l-opposition-lance-un-severe-avertissement-au-gouvernement <nav class="breadcrumb"> <a href="/fr">À la une</a> | <a href="/fr/geo-zone/afrique-de-l-est">Afrique de l'Est</a> | <a href="/fr/tout-sur/ET/Éthiopie">Éthiopie</a> </nav> <div class="article-view" data-type=""> <h2>Éthiopie</h2> <div class="like-h1 impact">Le chef de l&#039;opposition lance un sévère avertissement au gouvernement</div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/politique">Politique</a><a href="/fr/rubrique/opposition">Opposition</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/opposition">Opposition</a><a href="/fr/rubrique/mereda-gudina">Mereda Gudina</a></div> <figure> <img src="/sites/default/files/styles/diaporama/public/article/2018-01/paysage/Sudan_Khartoum_Landscape_1920x780_1.jpg?itok=FkeIOV_L"/> </figure> <div class="body" data-textsize> <div class="sharer top"> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> <div class="conteur"></div> </div> <p><strong>À peine sorti de prison, le chef de l’opposant éthiopienne, Merera Gudina, lance un avertissement au gouvernement de son pays. En effet, ce dernier risque de faire face à des vagues de protestations venant des partis de l’opposition en cas de non-instauration du dialogue.</strong></p> <p>L’opposition met en garde les autorités quant à une probable manifestation. Le but de la manœuvre étant de forcer le gouvernement à discuter avec l’opposition des réformes voulues dans le pays.</p> <p><em><strong>"Le parti au pouvoir doit revoir sa copie, il doit arrêter d’accorder des choses au compte-goutte et doit mener ce pays vers un vrai dialogue national et un vrai consensus national. C’est la seule solution",</strong></em> a martelé M. Merera lors d’un entretien mardi à sa résidence de Burayu, à l’ouest de la capitale Addis Abeba.</p> <p>Le populaire Merera est le président du Congrès Fédéraliste Oromo. Il avait été emprisonné en décembre 2016, puis relâché après l’annonce le 3 janvier dernier du Premier ministre Hailemariam Desalegn de libérer un nombre non spécifié d’opposants politique.</p> <p>L’homme fort des Oromos avait été interpellé à son retour d’Europe, où il avait ouvertement dénoncé l’instauration en Ethiopie de l‘état d’urgence devant des parlementaires.</p> <p>En 2015, les manifestations dans la région Oromo étaient dues à une frustration face à ce que les contestataires perçoivent comme une sur-représentation de la minorité des Tigréens au sein de la coalition du Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens (<span>EPRDF</span>). Celle-ci qui règne sans partage en Ethiopie depuis 1991.</p> <div class="sharer bottom"> <div class="conteur"></div> <a class="fb"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/facebook_circle_color.svg"/> </a> <a class="tw"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/twitter_circle_color.svg"/> </a> <a class="gp"> <img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/google_circle.svg"/> </a> </div> </div> <div class="tags"><h4><i class="fa fa-tags fa-flip-horizontal"></i></h4><a href="/fr/rubrique/politique">Politique</a><a href="/fr/rubrique/opposition">Opposition</a><a href="/fr/rubrique/ethiopie">Ethiopie</a><a href="/fr/rubrique/opposition">Opposition</a><a href="/fr/rubrique/mereda-gudina">Mereda Gudina</a></div> <div class="cartouche-equipe"> <div class="equipe-item"> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer"> <img src="/sites/default/files/styles/medium/public/pictures/FN3A6795_0.JPG?itok=jbnqTv3i" style="width:100%"/> </a> </div> <div class="corps v-center"> <div> <a href="/fr/users/priscilla-wolmer" class="title no-style">Priscilla Wolmer</a><br/> Directrice de la rédaction <div class="social"><a class="fb" href="https://www.facebook.com/54etats/" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/fb_blk.png"/></a><a class="tw" href="https://twitter.com/54etats" target="_blank"><img src="/themes/cinquantequatreetats/imgs/icones/tw_blk.png"/></a> - <a href="https://www.instagram.com/54etats_lemedia/" target="_blank"></a> </div> </div> </div> </div> </div> Wed, 24 Jan 2018 15:22:00 +0000 Priscilla Wolmer 3308 at http://www.54etats.com