Une ambiance de fraternité, cordialité et convivialité a plané à Kinshasa, au bureau du Ministre de l'environnement et du développement durable, Claude Nyamugabo Bazibuhe lors de l'entretien avec le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi. Thème de cet échange : les changements climatiques sur le territoire d'Uvira, véritable poudrière du Sud-Kivu. Retour sur ces trois heures d'audience. 

Développement durable : la déforestation et ses conséquences à Uvira

Sud-Kivu : Le Ministre Claude Nyamugabo et le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi, "main dans la main" pour relever les défis environnementaux

Une ambiance de fraternité, cordialité et convivialité a plané à Kinshasa, au bureau du Ministre de l'environnement et du développement durable, Claude Nyamugabo Bazibuhe lors de l'entretien avec le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi. Thème de cet échange : les changements climatiques sur le territoire d'Uvira, véritable poudrière du Sud-Kivu. Retour sur ces trois heures d'audience. 

RDC

Entre changements de température et variations des précipitations 

La déforestation, les érosions et le climat sont des éléments qui concourent négativement à endeuiller régulièrement cette partie du territoire national. "Il est temps d'y apporter des solutions idoines." dixit le Ministre. 

Dans le Kivu montagneux, les forêts disparaissent 

Trois activités quotidiennes sont responsables de la déforestation au Sud-Kivu.

Premièrement, la consommation de bois d'œuvre qui est influencée par l’accroissement excessif de la population et la faible desserte en énergie électrique.

Deuxièmement, l'agriculture sur brûlis ou l'on constate que la forêt recule de 650 Km par an au Sud-Kivu et troisièmement, l'extraction minière.

Nul n'ignore l'importance de la forêt

"C'est là le principe du cycle carbone ou de la purification de l'air grâce à la photosyntèse" dixit le Ministre. 

Lors de la photosynthèse, les arbres des montagnes recyclent le COet le transforme en oxygène. La combustion des hydrocarbures (essences, pétrole et mazout par les véhicules, etc.), brûlage de forêt et combustion de bois (les bois morts, braise, etc.) produit le gaz carbonique (CO2). Les arbres lors de la photosynthèse l’absorbe pour se nourrir et le recycle.

Le gouverneur a souligné que le territoire d’Uvira est confronté à un problème de déboisement sans précédents. les forêts n'y existent plus qu'en terme d'îlots éparpillés. "Il y a moins de 50 ans, l'on pouvait arpenter des zones forestières. Aujourd'hui, la plaine de la Ruzizi reste l'un des sites les plus empreint de ce déboisement massif et l'herbe n'y pousse plus ce qui ouvre les portes à une érosion hydrique." 

RDC

Le ministre Claude Nyamugabo et le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi sont d'accord pour affirmer que sur le territoire d'Uvira, c'est l'activité rentable liée à la recherche du bois d’œuvre qui est la cause principale de la déforestation. Urbanisation, accroissement démographique, fabrication de pirogues, construction de maisons pour les rapatriés de la guerre. A cela s'ajoute la recherche de bois pour des raisons énérgétiques primaires : bois de chauffe pour les ménages, briquetterie, fabrication de braises où il faudrait, d'après le FAO, 10 kg de bois pour produire 1kg de braie avec un four traditionnel.

RDCBraise

Le gouverneur Théo Kasi a dénoncé cette pratique tout en relevant que le Sud-Kivu n'endossait que 5 % des responsabilités, tandis qu'à Maniema, la province voisine, c'est monnaie courante.

RDC

 Le Ministre et les services étatiques assurent de mettre tout en oeuvre pour l'éradication de cette pratique.

RDC

Pour finir, le ministre Claude Nyamugabo a raccompagné le gouverneur, tout en réaffirmant sur le chemin, leur inébranlable détermination à sortir le Sud-Kivu de ces dilemnes environnementaux.

Enoch David Aluta
Journaliste