Deux accords de coopération dans les domaines académique et de formation des diplomates ont été signés, vendredi à Bruges, entre d'une part, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger et celui de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et d'autre part, le Collège d'Europe.

Maroc

Signature à Bruges de deux accords de coopération avec le Collège d'Europe dans les domaines académique et de formation des diplomates

Deux accords de coopération dans les domaines académique et de formation des diplomates ont été signés, vendredi à Bruges, entre d'une part, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger et celui de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et d'autre part, le Collège d'Europe.

Ces accords, signés par l’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne (UE), Ahmed Rahhou, et le recteur du Collège d'Europe, Jörg Monar, visent à promouvoir des actions de coopération en matière de formation des diplomates et d'accès des étudiants marocains à ce prestigieux établissement d'enseignement supérieur spécialisé dans les études européennes.

Le premier accord est un protocole d'entente entre le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger du Maroc (Académie marocaine des Etudes diplomatiques) et le Collège d’Europe, qui porte sur l'organisation de cycles courts de formation en matière de diplomatie, du droit international et des relations internationales au profit des diplomates et des étudiants de chaque institution, ainsi que de cycles de formation de perfectionnement au profit des diplomates et du personnel du ministère dans les domaines relatifs à la diplomatie, aux relations internationales, au droit européen et à l’économie, entre autres.

Il prévoit également un échange de conférenciers et d’experts dans divers domaines liés à la diplomatie, un partage de savoir et de savoir-faire en matière d’ingénierie de la formation et de l’andragogie de transfert, ainsi que l'organisation de conférences, en alternance, au sein des deux institutions.

Le deuxième accord est un mémorandum d’entente entre le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le Collège d’Europe portant création d’un comité de sélection des étudiants marocains qui bénéficieront de bourses d'études.

Ce mémorandum d'entente vise à mettre à la disposition des étudiants marocains, lauréats des universités marocaines, 8 bourses d’études au cycle de master dans le domaine des études européennes pour une durée de 10 mois (de septembre à juin de l’année universitaire).

Les formations dispensées couvrent notamment des disciplines ayant trait à la politique et gouvernance, au droit, à l'économie, aux relations internationales et diplomatiques et aux études interdisciplinaires.

En vertu de cet accord, le Collège d'Europe s’engage à accorder aux candidats marocains retenus une indemnité, couvrant la durée de la formation comprenant en particulier les frais de scolarité et les frais de séjour au campus.

Dans une déclaration à la MAP, le recteur du Collège d'Europe, Jörg Monar, s'est réjoui de la signature de ces accords qui portent sur plusieurs domaines relatifs à la formation des diplomates, à l'organisation de colloques, à l'échange de conférenciers ainsi qu'au renforcement de l'accès des étudiants marocains au Collège.

Grâce aux bourses d'études octroyées, des étudiants marocains qui s'intéressent aux affaires européennes pourront suivre une formation spécialisée qui leur permettra de jouer plus tard un rôle "constructif" dans les relations entre le Maroc et l'Union européenne, a-t-il souligné.

"Il s'agit d'un partenariat multidimensionnel dont l'objectif est d'apporter une contribution positive aux relations entre le Maroc et l'UE", a affirmé M. Monar.

De son côté, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE, Ahmed Rahhou, a relevé que ces accords, qui permettront à de jeunes étudiants et à des diplomates de bénéficier d'une formation de haut niveau dans les affaires et les politiques européennes, constituent un jalon important dans la coopération Maroc-UE.

Signature à Bruges de deux accords de coopération avec le Collège d'Europe dans les domaines académique et de formation des diplomates

Rappelant que le Maroc est un partenaire privilégié de l'UE dans différents domaines, M. Rahhou a souligné le rôle essentiel de la coopération universitaire et des échanges entre les enseignants et les étudiants pour renforcer davantage les liens entre le Royaume et l'Union européenne.

Fondé en 1949 par des personnalités européennes de premier plan (Wiston Churchill, Salvador de Madariaga, ...) dans le sillage du premier congrès du mouvement européen, tenu à la Haye en 1948, le Collège d'Europe devient une véritable communauté internationale, un espace de rencontres et de vivre ensemble entre décideurs politiques, praticiens et représentants du monde des affaires et étudiants issus de plus de 50 pays.

Ses lauréats occupent aujourd’hui, pour la plupart d’entre eux, des postes de responsabilité au sein des institutions européennes (Parlement, Commission et CJUE), des organisations internationales (OTAN, ONU) ou à la tête de grandes multinationales.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction