Au Sénégal, le frère de Macky Sall, Aliou est accusé par la BBC d’avoir touché des pots-de-vin lors de l’attribution de deux champs pétroliers et gaziers. À l’époque, Aliou Sall était salarié de l’homme d’affaires Franck Timis, qui a obtenu les concessions au large du Sénégal. Ce ne sont pas les premiers soupçons de corruption à l’encontre d’Aliou Sall, qui rejette ces accusations et menace de porter plainte alors que le média britannique diffuse pour la première fois des documents confidentiels.

Sénégal

Sénégal : le frère du président Macky Sall soupçonné de corruption

Au Sénégal, le frère de Macky Sall, Aliou est accusé par la BBC d’avoir touché des pots-de-vin lors de l’attribution de deux champs pétroliers et gaziers. À l’époque, Aliou Sall était salarié de l’homme d’affaires Franck Timis, qui a obtenu les concessions au large du Sénégal. Ce ne sont pas les premiers soupçons de corruption à l’encontre d’Aliou Sall, qui rejette ces accusations et menace de porter plainte alors que le média britannique diffuse pour la première fois des documents confidentiels.

C’est en 2012 que l’homme d’affaires Franck Timis a obtenu deux concessions de gaz et de pétrole. Deux contrats validés par le président sénégalais Macky Sall. La BBC publie un email de Franck Timis daté de 2014. L’homme d’affaires indique que 250 000 dollars doivent être versés à l’État sénégalais pour payer des taxes, sauf que l’argent, affirme le média britannique, atterri sur le compte d’une société, Agitrans, qui est dirigée par Aliou Sall.

Démenti

Les avocats du frère de Macky Sall ont démenti ces accusations de corruption et menacé de porter plainte contre la BBC. En 2016, la multinationale britannique BP a racheté les concessions sénégalaises de Franck Timis pour 250 millions de dollars. Nos confrères publient l’accord confidentiel entre les deux parties : il est indiqué que Franck Timis va toucher de BP dans les 40 prochaines années entre 9 et 12 milliards de dollars de redevances.

Rejet de tout versement illégal

Comme Aliou Sall, Franck Timis rejette tout versement illégal. Les deux hommes ne travaillent plus ensemble. En 2017, Aliou Sall a été nommé directeur de la Caisse des dépôts.

Rédaction
Journaliste