La toute première personne déclarée atteinte du coronavirus en mars dernier en République démocratique du Congo a fait des révélations…

Congo - Kinshasa

Scandale en RDC : le mea culpa de Faustin Fitiki, premier cas déclaré positif au Covid-19 en RDC

La toute première personne déclarée atteinte du coronavirus en mars dernier en RDC a fait des révélations accablantes. Il accuse les autorités congolaises, notamment ceux en charge du secteur de la santé de l'avoir forcé à se déclarer malade.

Il est de la diaspora et s'appelle Faustin Fitiki, ce dernier est sorti de son licence pour rétablir la vérité. Dans un extrait vidéo d’une émission télévisée célèbre à Kinshasa, Faustin Fitika, qui été présenté le 10 mars 2020 comme premier cas testé positif au Coronavirus en République démocratique du Congo, avoir été contraint de mentir par le ministre de la Santé, le docteur Eteni Logondo et le responsable de l'équipe de la riposte contre le coronavirus, Docteur Muyembe. 

« Peuple congolais, c’est moi votre frère. Je suis devant ce micro pour présenter mes excuses pour tout ce qui s’est passé. J’ai été forcé pour admettre que j’étais malade. C’est pour cela que j’avais dit ce que j’avais dit. Au fond, je ne suis pas malade. Regardez-moi. Je n’ai jamais été malade. Muyembe a procédé à un examen et c’était négatif », a-t-il dit.

Cette révélation scandaleuse de Faustin Fitiki remet en cause la gestion de la prise en charge des patients atteints du Covid-19 en RDC

54 ÉTATS a tenté en vain de joindre le ministre de la santé pour obtenir sa version des faits.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC