Le gouvernement de la République Démocratique du Congo s'est décidé à exécuter les sanctions américaines contre le libanais Saleh Assi, à savoir le gel des avoirs de ce dernier ainsi que ses entreprises dont la société « Pain Victoire ». 

Congo - Kinshasa

Sanctions américaines : la RDC ordonne le gel des avoirs de Saleh Assi

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo s'est décidé à exécuter les sanctions américaines contre le libanais Saleh Assi, à savoir le gel des avoirs de ce dernier ainsi que ses entreprises dont la société « Pain Victoire ». 

La 14ème réunion du conseil des ministres tenue le lundi 16 janvier et présidée par le Préisident Félix Tshisekedi, a inscrit à l'ordre du jour les  sanctions du département du Trésor Américain contre Monsieur Saleh ASSI, propriétaire de la Société « Pain Victoire » et toutes ses filiales. Sur ce, le gouvernement congolais vient de prendre des mesures disciplinaires plus sévères contre Saleh Assi. 

Ces mesures partagent des liens étroits avec celles du département du Trésor américain infligées à Monsieur Saleh Assi. 

Selon le communiqué final dont une copie parvenue à la rédaction de 54 Etats, sagissant des sanctions du Département du Trésor Américain contre Monsieur Saleh ASSI, propriétaire des sociétés «Pain Victoire», «Minocongo», «Inter aliments»,«TRANSGAZELLE » et autres, accusé de financement des activités de Hezbollah, mouvement terroriste, il a été annoncé la prise des mesures conservatoires suivantes :

- La Banque Centrale du Congo a écrit à l’Union congolaise des Banques pour que les avoirs de Monsieur Saleh Assi et de toutes ses entreprises soient gelés, ainsi que le gel de toutes les transactions à partir de ses comptes ;

- Pour éviter les effets néfastes de ces mesures sur l’économie et les populations, il a été décidé la nomination d’un administrateur indépendant en attendant une solution pérenne, et ce, conformément aux prescrits de la décision du Département du Trésor Américain ;

- Il a été également décidé de l’ouverture de nouveaux comptes pour ces entreprises sous la gestion de cette nouvelle administration. Ils doivent servir uniquement à des transactions pour la fourniture des matières premières entrant dans le processus de fabrication du pain.", indique le communiqué. 

Pour rappel,  Saleh Assi est sanctionné par le département du Trésor Américain car, il  utilise ses entreprises pour faciliter les paiements à Tabaja. Assi et ses entreprises participent également à des stratagèmes d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent en RDC qui génèrent des profits illicites de dizaines de millions de dollars par an, dont une partie est transférée à Tabaja au Liban. Les revenus générés par les programmes d'Assi sont livrés au Liban via des transferts monétaires en vrac ou blanchis via les activités diamantifères de Nazem Ahmad. Au cours de la dernière décennie, Assi a utilisé de tels projets pour canaliser des dizaines de millions de dollars vers Tabaja.

Assi a également été impliqué dans un stratagème d'évasion fiscale avec plusieurs autres financiers et associés du  Hezbollah désignés par les États-Unis, notamment Tabaja, Nazem Ahmad, Mohammad Bazzi et Kassem Tajideen.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC