Le tribunal de grande instance Gombe a condamné le Directeur de cabinet du chef de l'état congolais, Vital Kamerhe pour une peine découlant…

Congo - Kinshasa

RDC : Vital Kamerhe condamné à 20 ans de prison et travaux forcés pour détournement de fonds publics

Le tribunal de grande instance Gombe a condamné le Directeur de cabinet du chef de l'état congolais, Vital Kamerhe pour une peine de 20 ans de prison et travaux forcés. Son crime ? Avoir détourné l'argent public de l'État destiné à la construction des maisons préfabriquées en faveur des militaires

Le jugement du procès opposant Vital Kamerhe et consorts à la république démocratique du Congo représentée par la civile, été prononcé ce samedi 20 juin 2019. Ledit jugement condamne le Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi ainsi que Samih Jammal, le responsable de la société Samibo qui avait la charge de construire les maisons des militaires. Ces deux personnes ont été condamnées pour avoir détourné de fonds publics.

"Dit établie en fait et en droit l'infraction de détournement des deniers publics portant sur le montant 48. 831. 148 $ USD à charges du prévenu Samih Jammal et Kamerhe Lwa Kanyigini Vital, en conséquence les condamne chacun à 20 ans de travaux forcés et prononce.", indique le jugement. 

Par conséquent, Vital Kamerhe est inéligible et ne peut en aucun cas présenter sa candidature à n'importe quelle échéance électorale à venir en République démocratique du Congo.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC